Sécurité numérique : Gemalto dévisse en Bourse

Le spécialiste de la sécurité numérique affiche une perte nette au premier semestre, souffrant des difficultés du marché des cartes SIM. Le titre accusait une baisse de plus de 6% en matinée à la Bourse de Paris.
Les difficultés de la conversion des Etats-Unis aux cartes à puce et le déclin du marché des cartes SIM ont fait plonger Gemalto dans le rouge au premier semestre, une amélioration n'étant pas attendue avant l'an prochain.
Les difficultés de la conversion des Etats-Unis aux cartes à puce et le déclin du marché des cartes SIM ont fait plonger Gemalto dans le rouge au premier semestre, une amélioration n'étant pas attendue avant l'an prochain. (Crédits : Reuters)

Le titre du spécialiste français de la sécurité numérique Gemalto reculait de plus de 6% lundi matin à la Bourse de Paris. En milieu de matinée, le titre Gemalto lâchait 6,42% à 40,16 euros dans un marché en repli de 0,52%.

Le point noir représenté par les Etats-Unis

Les difficultés de la conversion des Etats-Unis aux cartes à puce et le déclin du marché des cartes SIM ont fait plonger Gemalto dans le rouge au premier semestre, une amélioration n'étant pas attendue avant l'an prochain. Le groupe a publié vendredi une perte nette de 473,3 millions d'euros sur les six premiers mois de l'année, contre un résultat positif de 57,7 millions un an plus tôt. Cette perte est en grande partie due à une charge exceptionnelle de 425 millions d'euros, passée en raison de la détérioration du marché des cartes SIM.

La marge brute ajustée est en baisse de 3,2 points à 36%, tandis que le résultat des activités opérationnelles ajusté a dégringolé de 46%, à 93 millions d'euros. Ce dernier chiffre est conforme aux indications données par la direction fin juillet, quand elle avait secoué les marchés avec un sévère avertissement sur résultats. Le chiffre d'affaires du semestre, publié à cette occasion, a quant à lui reculé de 7% à 1,39 milliard d'euros, la baisse étant de 8% à taux de change constants.

Source d'inquiétude chez les analystes

"Le principal enseignement de la lecture détaillée du premier semestre 2017 est la dégradation (-5,5 points) de la marge brute de la division mobile qui devient une source d'inquiétude pour les prochaines publications" et "nous conduit à abaisser encore nos attentes" sur le titre, ont souligné dans une note les analystes d'Invest Securities. "Nous sommes de moins en moins confortables avec le rebond des résultats intégré dans nos estimations qui devient de plus en plus lié au redressement de la division mobile sur laquelle la visibilité est faible", ont-ils ajouté.

Vers un cinquième avertissement sur résultats?

Après avoir plusieurs fois revu ses objectifs à la baisse ces derniers mois, Gemalto a reporté au début de l'année prochaine la présentation de son prochain plan stratégique. Dans ce contexte, "certains analystes se demandent même s'il n'y a pas la place pour un nouvel avertissement sur résultats dans les mois de viennent", a commenté auprès de l'AFP un stratégiste du courtier Aurel BGC. Si tel était le cas, il s'agirait du cinquième avertissement sur résultats du groupe depuis octobre 2016.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.