Une semaine difficile sur les marchés

 |   |  345  mots
Marc Fiorentino
Marc Fiorentino (Crédits : MonFinancier.com)
Chaque matin, l'actualité économique commentée par Marc Fiorentino...

Les marchés ont connu une semaine difficile avec une baisse marquée, certes moins violente que le mini krach de février, mais les indices américains ont tout de même affiché une baisse de 6% et les indices européens une baisse de 3% environ. Depuis le début d'année, la plupart des indices boursiers sont largement dans le rouge.

UNE CORRECTION OU UN RENVERSEMENT DE TENDANCE ?
C'est évidemment la question que tout le monde se pose. Et la réponse n'est pas simple. Les causes de nervosité pour les marchés sont nombreuses : risque d'inflation, guerre commerciale, pression sur les groupes techs, environnement géopolitique. Tout cela à un moment où certains indices boursiers, en particulier les indices américains, étaient considérés comme surévalués.
La plupart des gérants interrogés considèrent que les niveaux actuels sur les marchés sont des opportunités d'achat. Nous pensons que 2018 sera une année volatile et qu'il faudra privilégier la sélection de valeurs plutôt que les indices boursiers.

LES PERFORMANCES DES MARCHÉS DEPUIS LE DÉBUT D'ANNÉE
Nikkei -9.5%, Paris -4%, Eurostoxx -6%, S&P -3.19%; Londres -9.96%; MSCI World Index -3.18%. Pour l'instant, on est plutôt dans une configuration de correction plutôt que de retournement de tendance après la hausse ininterrompue des dernières années. Pour l'instant.

NOUVELLES EXCUSES
de Mark Zuckerberg ce week-end. Après plusieurs jours de silence, le voilà qu'il multiplie les séances d'excuses à la japonaise cette fois ci à travers des pages de pubs dans la presse anglo-saxonne. "Si nous ne parvenons pas (à protéger vos données), nous ne méritons pas votre confiance". Pas sûr que ce soit suffisant pour rassurer les utilisateurs et les autorités.

LA RÉPONSE CHINOISE
aux mesures commerciales annoncées par les États-Unis est très mesurée. On sent la volonté des Chinois de ne pas jouer l'escalade....
Lire la suite sur MonFinancier.com

Pour aller plus loin, suivez le cours des marchés en direct

MonFinancier

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/03/2018 à 12:02 :
Trump fait ce qu'il veut des marchés financiers démontrant que le président des états unis est plus puissant que les actionnaires milliardaires qui eux par contre donnent des ordres aux dirigeants européens, cherchez l'erreur et la cause de notre si puissante faiblesse... Contempler l’Amérique régner, c'est beau il faut l'avouer.

"Benjamin Griveaux devance Anne Hidalgo dans les sondages sur les élections municipales de Paris"

Normal les médias adorent lrem et en plus nos actionnaires milliardaires aimeraient bien acheter Paris en plus de la France.

Vite un frexit, on est pillé !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :