Vers des élections ?

 |   |  319  mots
(Crédits : MonFinancier.com)
Chaque matin, l'actualité économique commentée par Marc Fiorentino...

Le Brexit.

Le feuilleton continue.

Et après plus de 3 ans, les rebondissements se succèdent.

La situation est totalement délirante.

JOUR J
Encore un jour J aujourd'hui pour le Brexit.
Hier, Boris Johnson a perdu sa majorité au Parlement suite à la défection d'un député.
Aujourd'hui, le Parlement devrait, à nouveau, voter pour empêcher un no deal Brexit et demander un nouveau délai à l'Union Européenne, au 31 janvier.
Si le vote est positif, Boris Johnson devrait annoncer des élections anticipées.
Pour le 14 octobre.
Avant la deadline.

ET ENSUITE?
C'est l'incertitude la plus totale.
Boris Johnson pense que les conservateurs gagneront et que la Grande-Bretagne pourra sortir de l'Union Européenne le 31 octobre.
Le FT craint que Corbyn ne parvienne à former une coalition.
En résumé, tout est possible.
Totalement délirant.
Nous anticipions des élections anticipées.
Mais nous n'avons aucune idée pour la suite des évènements.

EN ITALIE
Le mouvement 5 Étoiles a voté en faveur d'une coalition gouvernementale avec les Démocrates de Matteo Renzi.
Nouvelle coalition donc.
Coalition totalement improbable entre deux ennemis jurés.
Délirant aussi.

LE CHOC DU JOUR
J'ai dû relire le chiffre plusieurs fois pour m'assurer que je ne m'étais pas trompé.
0.98
0.98 enfant.
C'est le taux de natalité en Corée du Sud.
Rappelons qu'il faut un taux de natalité supérieur à 2 pour maintenir le niveau de population, hors immigration.
Cela fait près de 20 ans que les gouvernements successifs ont englouti plus de 100 milliards d'euros, sans succès, dans des programmes de soutien à la natalité.
Rien n'y fait.
Les Coréennes ne font plus d'enfants.
Et quand elles font un enfant, elles le font de plus en plus tard. 30% après 35 ans.
La conséquence ?
Une diminution accélérée de la population.
Une population...
Lire la suite sur MonFinancier.com

Pour aller plus loin, suivez le cours des marchés en direct

MonFinancier

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/09/2019 à 10:42 :
"La France est le deuxième marché pour Airbnb, cet été, 8.5 millions de Français ont utilisé la plateforme"

Vu le prix des hébergements des vacances qui ont explosé un peu partout en France, un mobil home rincé à 1000 euros la semaine c'est gros, le phénomène Airbnb n'est pas près de décélérer, d'ailleurs c'est simple je l'ai entendu d'abord de la bouche des gens, c'est passé d'inconnu il y a trois ans à totalement banal voir habitude déjà pour nombreux actuellement. Encore plus fort que facebook ! Merci qui ? Merci la spéculation financière !

Bon ça va pas trop gênant pour la classe dirigeante ça non ?

J'ai compris ne vous en faites pas, ça se passe comme ça en UERSS, empire prévu pour durer mille ans.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :