Téléchargez
notre application
Ouvrir

Washington accuse Pyongyang de contourner des sanctions de l'Onu sur le pétrole

reuters.com  |   |  328  mots

NATIONS UNIES (Reuters) - Les Etats-Unis ont accusé jeudi la Corée du Nord de contourner des sanctions des Nations Unies sur le pétrole raffiné en le transférant illégalement lors d'opérations en mer, selon un document consulté par Reuters, que Washington a transmis aux Conseil de sécurité de l'Onu.

"Selon nos informations, entre le 1er janvier et le 30 mai 2018, des pétroliers (nord-coréens) sont rentrés au moins 89 fois dans les ports de Corée du Nord, probablement pour livrer des produits pétroliers raffinés récupérés illégalement lors d'opérations de transfert entre navires", écrit Washington dans ce document transmis au Comité des sanctions du Nord du Conseil de sécurité.

Ces accusations surviennent en pleine négociations sur le démantèlement du programme nucléaire de Pyongyang, que Kim Jong-un a promis de mener à bien lors du sommet historique avec Donald Trump, le 12 juin, à Singapour.

Le Conseil de sécurité a plafonné en décembre les exportations à destination de Corée du Nord à 500.000 barils par an.

"Ces ventes et tout autre transfert doivent immédiatement cesser car les Etats-Unis pensent que la RPDC (République populaire démocratique de Corée, NDLR) a violé le quota de (...) produits pétroliers raffinés pour 2018", écrivent les auteurs du document américain, sans préciser de quels pays proviendraient le pétrole fourni en violation des résolutions.

Selon le site Internet du Comité des sanctions, seules la Russie et la Chine ont déclaré des ventes légales de 14.000 tonnes de pétrole raffiné à la Corée du Nord en 2018.

Les Etats-Unis invitent en outre le Comité des sanctions à adresser d'urgence note à tous les Etats membres de l'Onu pour les informer que la Corée du Nord a dépassé la limite autorisée et pour ordonner un arrêt immédiat des exportations.

(Michelle Nichols, Arthur Connan et Jean-Philippe Lefief pour le service français)