Téléchargez
notre application
Ouvrir

La trêve respectée à la frontière entre Gaza et Israël

reuters.com  |   |  487  mots
La treve respectee a la frontiere entre gaza et israel[reuters.com]
(Crédits : Mohammed Salem)

GAZA/JERUSALEM (Reuters) - Le calme est revenu vendredi entre la bande de Gaza et Israël après deux jours d'échanges de tirs grâce à la trêve conclue sous l'égide de l'Egypte, mais la situation restait tendue à la frontière en ce jour de manifestation hebdomadaire.

Les Palestiniens ont en effet repris les manifestations qu'ils organisent tous les vendredi depuis le 30 mars le long de la frontière avec Israël et l'enclave dirigée par les islamistes du Hamas. Deux Palestiniens ont été tués vendredi par l'armée israélienne qui a fait en outre 240 blessés, selon un bilan fourni par les services de santé palestiniens.

Les organisateurs de ces rassemblements, munis de hauts-parleurs, ont sillonné les rues de la ville de Gaza en voiture afin de mobiliser des manifestants.

Selon le récit de l'armée israélienne, les émeutiers ont lancé des pierres, des explosifs et des bombes incendiaires sur les soldats et contre la clôture qui sépare Israël de la bande de Gaza. Les soldats "ont riposté avec des moyens de dispersion des émeutes et des tirs à balles réelles, conformément aux procédures d'opération standard", a indiqué une porte-parole.

Un char a également tiré sur un avant-poste du Hamas, a indiqué l'armée.

Sur les images de Reuters TV, on voit des panaches de fumée noircissant le ciel sur une partie de la zone frontalière, des Palestiniens ayant mis le feu à des pneus. On voit aussi des grenades lacrymogènes tirées par des soldats israéliens.

Depuis le début des manifestations hebdomadaires le 30 mars dernier, l'armée israélienne a tué 159 Palestiniens et un tireur d'élite de Gaza a tué un soldat israélien.

Néanmoins, la trêve générale tenait vendredi après deux jours de frappes au cours de laquelle le Hamas a tiré des dizaines de roquettes sur Israël, dont un missile à longue portée, tandis que l'aviation israélienne a pilonné plus de 150 objectifs dans la bande de Gaza.

Une femme palestinienne enceinte et son enfant de 18 mois ont été tués lors des frappes israéliennes, ainsi qu'un activiste du Hamas. Sept personnes ont été blessées par les tirs de roquettes et de mortiers palestiniens qui ont frappé Israël.

Israël et l'Egypte, invoquant des problèmes de sécurité, maintiennent un blocus sur Gaza, étroite bande de terre qui abrite deux millions de Palestiniens le long de la Méditerranée, ce qui a entraîné un effondrement de son économie.

Un responsable égyptien a indiqué que le Caire travaillait à la conclusion d'un accord global entre Israël et le Hamas, à commencer par un cessez-le-feu qui devrait être suivi par des améliorations économiques.

(Nidal al-Mughrabi, Ari Rabinovitch et la rédaction du Caire; Pierre Sérisier et Danielle Rouquié pour le service français)