Téléchargez
notre application
Ouvrir

Les Arabes israéliens appuient un gouvernement que dirigerait Benny Gantz

reuters.com  |   |  459  mots
Les arabes israeliens appuient un gouvernement que dirigerait benny gantz[reuters.com]
(Crédits : Amir Cohen)

JERUSALEM (Reuters) - La Liste unie des partis arabes israéliens a formellement recommandé dimanche que le centriste Benny Gantz devienne le prochain Premier ministre d'Israël, un renfort qui pourrait être déterminant face à Benjamin Netanyahu.

Les élections législatives de mardi dernier, pour la deuxième fois en cinq mois, n'ont pas produit de majorité claire à la Knesset.

Après dépouillement de la quasi-totalité des voix, le parti centriste Bleu blanc de l'ancien chef d'état-major des forces israéliennes a obtenu 33 élus, le Likoud du Premier ministre sortant Benjamin Netanyahu 31. Le Parlement israélien comptant 120 députés, la majorité absolue est à 61 sièges.

Le président israélien Reuven Rivlin a entamé dimanche ses consultations avec les chefs de parti.

Il appartient aux "deux principaux partis, le premier et le second qui sont presque égaux en taille, de joindre leurs forces pour que vous puissiez ensemble diriger et établir un système qui porte un gouvernement stable", a-t-il dit lors d'un entretien avec les cadres du Likoud.

La semaine passée, le camp Gantz a rejeté la proposition de gouvernement d'unité nationale formulée par Benjamin Netanyahu. "Nous ne participerons pas à une coalition dirigée par Netanyahu", a déclaré cette semaine Moshe Yaalon, le numéro deux du parti.

"METTRE FIN À L'ÈRE NETANYAHU"

La Liste arabe unie dispose de 13 élus à la Knesset. "Nous voulons mettre fin à l'ère Netanyahu, nous recommandons donc que Benny Gantz soit celui qui forme le prochain gouvernement", a déclaré Ayman Odeh, le chef de la Liste unie, au président Rivlin, rompant avec la tradition de neutralité des partis arabes israéliens.

Avec son soutien, pas nécessairement sa participation à un gouvernement, Gantz pourrait former un bloc de gauche à 57 sièges (en y ajoutant les 6 élus du Parti travailliste-Gesher et les 5 du camp démocratique).

Le bloc formé autour de Netanyahu est à 55 élus (les 31 députés Likoud, les 9 du parti Shas et les 8 pour Judaïsme de la Torah unie, deux partis représentants les juifs ultraorthodoxes, et les 7 de Yamina, formation d'extrême droite).

Les huit élus restants sont membres du parti Israël Beïtenu de l'ancien ministre de la Défense Avigdor Lieberman (extrême droite), qui pourrait détenir la clef d'une future coalition. Lieberman a redit dimanche que sa préférence allait à un gouvernement d'union nationale mais n'a pas dit qui de Gantz ou de Netanyahu devrait le diriger.

Condamnant la décision des représentants des Israéliens arabes, Netanyahu a ajouté qu'il ne restait que deux options: "un gouvernement minoritaire penchant vers ceux qui rejettent Israël comme Etat démocratique et juif (ou) un large gouvernement national".

(Ari Rabinovitch; Henri-Pierre André pour le service français)