Téléchargez
notre application
Ouvrir

L'approvisionnement en électricité devrait être assuré cet hiver en France, selon RTE

reuters.com  |   |  426  mots
L'approvisionnement en electricite devrait etre assure cet hiver en france, selon rte[reuters.com]
(Crédits : Emmanuel Foudrot)

PARIS (Reuters) - L'approvisionnement en électricité devrait être assuré cet hiver en France "à températures de saison", estime mercredi RTE, le réseau de transport d'électricité, qui note que les capacités de production sont supérieures à l'hiver dernier.

"Durant l'hiver 2019-2020, la sécurité d'approvisionnement devrait être assurée grâce à des capacités de production supérieures à l'an passé, en particulier hydrauliques et nucléaires", écrit RTE dans un communiqué présentant son diagnostic sur la sécurité d'approvisionnement en électricité à l'horizon 2025.

"En cas de vague de froid, compte tenu de la disponibilité prévisionnelle actuelle du parc de production français, le risque de tension sur le système électrique est globalement moindre que l'hiver dernier, en particulier en janvier et février 2020."

Pour le parc nucléaire, l'arrêt momentané des trois réacteurs de Cruas à la suite du tremblement de terre du 11 novembre dernier aura un impact jusqu'à Noël.

En revanche, la disponibilité des 58 réacteurs nucléaires français, qui assurent environ 75% de la consommation nationale d'électricité, sera supérieure à l'hiver dernier à partir de janvier, du fait notamment d'un nombre moindre d'arrêts programmés de réacteurs.

"Pour la première fois depuis 2015, un seul arrêt de groupe nucléaire est planifié en janvier", écrit RTE. "À titre de comparaison, quatre réacteurs étaient programmés à l'arrêt en janvier dernier."

Pour ce qui est de l'hydroélectricité, Jean-Paul Roubin, directeur national de l'exploitation de RTE, a déclaré lors d'une conférence de presse que les lacs de retenue des barrages étaient à leur plus haut niveau en dix ans grâce aux chutes de pluie observées depuis le mois de septembre.

RTE fait également mention de la possibilité de "bénéficier au maximum des capacités de production disponibles chez nos voisins" par une meilleure connexion avec les Etats voisins qui "semblent également aborder dans de meilleures conditions que l'hiver dernier".

"On estime qu'en moyenne, en janvier et février, les capacités d'interconnexion seront de l'ordre de 8.600 MW", a souligné Jean-Paul Roubin. "On estime qu'on pourrait importer plus d'électricité cet hiver et qu'il y a plus de disponibilité que l'hiver dernier."

Si les températures de l'hiver 2019-2020 sont conformes aux moyennes, la pointe de consommation d'électricité nationale devrait atteindre 85.000 MW, un niveau comparable à celui des hivers précédents.

"Cette stabilité de la consommation est une tendance de fond observée depuis une décennie", souligne RTE.

(Bate Felix, Bertrand Boucey et Henri-Pierre André, édité par Jean-Michel Bélot)