Téléchargez
notre application
Ouvrir

PSA/Fiat : L'architecture PSA favorite pour les petites voitures, dit Thorel

reuters.com  |   |  481  mots
Psa/fiat: l'architecture psa favorite pour les petites voitures[reuters.com]
(Crédits : Regis Duvignau)

MILAN (Reuters) - Les plateformes développées par PSA pour les petites voitures devraient être privilégiées par le futur groupe PSA-FiatChrysler si les discussions sur une fusion entre les deux constructeurs aboutissent, a déclaré jeudi à Reuters un dirigeant de PSA.

PSA et FCA ont officialisé fin octobre un projet de rapprochement qui doit donner naissance au quatrième constructeur mondial. Depuis, les discussions se poursuivent activement afin de parvenir à un protocole d'accord engageant courant décembre.

"Sur les segments plus petits, PSA a les plateformes qui ont permis au groupe d'atteindre les marges les plus élevées en Europe de tous les constructeurs, je trouve donc raisonnable de penser que ces plateformes devraient être utilisées à l'avenir sur certains modèles de FCA aussi", a déclaré à Reuters Gaetano Thorel, directeur général de PSA Italie.

"D'un autre côté, FCA a RAM et Jeep, et je trouve raisonnable de penser que le nouveau groupe pourrait utiliser ces plateformes sur ce segment-là", a-t-il ajouté.

Les analystes d'IHS Markit estiment que les deux architectures modulaires relativement récentes de PSA pourraient permettre à FCA de moderniser facilement plusieurs véhicules de petite et moyenne taille en attente d'un renouvellement d'ici quelques années.

Selon le cycle produit, des modèles comme la fourgonnette Doblo, la Fiat 500X, la Jeep Renegade ou encore un futur petit SUV électrique Alfa Romeo pourraient emboîter le pas à l'Opel Corsa, dont une nouvelle génération vient d'être lancée sur la plateforme de la Peugeot 208, deux ans après le rachat d'Opel par PSA.

"A court terme, la priorité sera de donner accès à FCA aux actifs de PSA en Europe, où le groupe français a une plateforme et une stratégie de motorisations bien définie et en place pour répondre aux futures normes d'émission", écrivent les analystes d'IHS Markit dans une note récente. Selon l'analyste Romain Gillet, 1,5 million de véhicules FCA pourraient ainsi avoir basculé sur des architectures de PSA à l'horizon 2025.

Le partage des programmes et des productions s'annonce un sujet sensible car s'il constituera un levier important pour atteindre les 3,7 milliards d'euros de synergies annuelles promises, il se heurtera aussi aux arguments des ingénieries françaises et italiennes, jalouses de leurs programmes respectifs.

Le centre de gravité de FCA a basculé vers les pick-ups et SUV de plus grande taille depuis le rapprochement de 2009 entre Fiat et Chrysler. Reste que le groupe italien conserve une légitimité dans les petits véhicules, avec des modèles emblématiques comme la Panda, qui fêtera l'an prochain ses 40 ans, et la Fiat 500, dont une version électrique développée sur une plateforme maison doit être dévoilée le 4 juillet prochain, date anniversaire de la première Cinquecento.

(Giulio Piovaccari, avec la contribution de Gilles Guillaume à Paris, édité par Jean-Michel Bélot)