Téléchargez
notre application
Ouvrir

Grande-Bretagne : La croissance a ralenti en octobre, au plus bas depuis 2012

reuters.com  |   |  289  mots
Grande-bretagne: la croissance a ralenti en octobre, au plus bas depuis 2012[reuters.com]
(Crédits : Andrew Yates)

LONDRES (Reuters) - Principaux indicateurs économiques britanniques publiés depuis le début du mois:

* STAGNATION DU PIB SUR AOÛT-OCTOBRE

L'économie britannique a enregistré en octobre sa plus faible croissance en rythme annuel depuis près de sept ans, montrent les statistiques officielles publiées mardi.

Le produit intérieur brut (PIB) a augmenté de 0,7% par rapport à octobre 2018, le chiffre le plus faible enregistré depuis mars 2012.

Sur le trimestre août-octobre, la croissance a été nulle par rapport aux trois mois précédents, précise l'Office national de la statistique (ONS), comme attendu par les économistes interrogés par Reuters.

Le PIB a également stagné par rapport à septembre alors que la médiane des estimations du consensus le donnait en hausse de 0,1%.

* PRODUCTION INDUSTRIELLE EN HAUSSE DE 0,1% % EN OCTOBRE

La production industrielle britannique a augmenté de 0,1% en octobre, une progression inférieure de moitié à celle attendue par le consensus Reuters.

Sur un an, l'activité du secteur industriel est en baisse de 1,3%, légèrement plus qu'attendu par les économistes (-1,2%).

Sur les trois mois à fin octobre, la production industrielle accuse une baisse de 0,7%; celle du secteur des services est en hausse de 0,2%, sa plus faible progression depuis juin.

* LE DÉFICIT COMMERCIAL S'EST CREUSÉ EN OCTOBRE

Le déficit de la balance commerciale britannique s'est creusé en octobre pour atteindre 14,486 milliards de livres sterling (17,21 milliards d'euros) contre 11,5 milliards de livres en septembre.

Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne un déficit limité à 11,65 milliards.

L'ONS explique que les importations comme les exportations ont augmenté à l'approche de la date du 31 octobre, l'échéance du Brexit repoussée depuis au 31 janvier, mais moins qu'observé avant l'échéance initiale du 31 mars.

(Service Marchés)