Téléchargez
notre application
Ouvrir

Coornavirus : La Chine rend hommage aux milliers de morts de l'épidémie

reuters.com  |   |  557  mots
La chine rend hommage aux milliers de morts de l'epidemie[reuters.com]
(Crédits : Carlos Garcia Rawlins)

PEKIN (Reuters) - La Chine commémorait samedi les milliers de "martyrs" qui ont trouvé la mort durant l'épidémie du nouveau coronavirus, apparue en décembre dernier à Wuhan dans le centre du pays, au cours d'un jour décrété de deuil national.

Cette journée du 4 avril marquait aussi le début de la fête annuelle de Qingming (la fête des morts) durant laquelle des millions de familles chinoises se rendent traditionnellement devant les tombes de leurs ancêtres pour nettoyer les pierres tombales, déposer des fleurs ou brûler de l'encens.

Alors que les drapeaux ont été mis en berne et toute forme de divertissement suspendue dans le pays, trois minutes de silence ont été observées à 10h00 heure de Pékin (02h00 GMT) pour rendre hommage aux victimes du Covid-19, dont les médecins et le personnel de secours aux premières lignes dans la lutte contre l'épidémie.

Les sirènes d'alerte ont résonné et les voitures, trains et bateaux ont fait entendre leurs klaxons.

A Zhongnanhai, siège du pouvoir politique dans la capitale, le président Xi Jinping et d'autres dirigeants chinois ont rendu un hommage silencieux devant le drapeau national, avec sur leurs vestes de costume une boutonnière blanche symbolisant le deuil, a rapporté la presse officielle.

Plus de 3.300 décès ont été causés par l'épidémie en Chine continentale, selon les données des autorités sanitaires chinoises.

A Wuhan, ville de 11 millions d'habitants qui est le berceau du nouveau coronavirus, tous les feux de signalisation ont basculé au rouge à 10h00 et l'ensemble du trafic routier a été interrompu pendant trois minutes.

La capitale de la province de Hubei a recensé 2.567 décès, soit plus de 75% des décès signalés dans le pays.

Parmi les morts recensés à Wuhan figurent Li Wenliang, un jeune médecin réprimandé par la police locale pour avoir "répandu des rumeurs" lorsqu'il a tenté de sonner l'alerte à propos de la maladie. Des habitants ont salué la mémoire de celui qu'ils qualifient de "héros".

Le coronavirus s'est depuis propagé à travers la planète, contaminant plus d'un million de personnes, causant plus de 55.000 décès et paralysant l'économie mondiale.

Wuhan a interdit aux habitants de se rendre dans les cimetières pour nettoyer les pierres tombales et déposer des fleurs, et ce au moins jusqu'au 30 avril, les empêchant de fait de prendre part à la fête de Qingming.

Les habitants de Wuhan, pour la plupart confinés chez eux du fait des mesures de restriction, ont reçu pour consigne d'utiliser des services de vidéo en ligne leur permettant de voir le personnel des pompes funèbres perpétuer la tradition.

Certains ont choisi de brûler du papier, un geste qu'ils considèrent comme vecteur de richesse pour les parents défunts, sur les trottoirs ou près des barricades de leurs résidences confinées.

Dans son point quotidien, la Commission nationale de la santé a dit samedi avoir recensé la veille 19 nouveaux cas confirmés de contamination, parmi lesquels un cas dans le Hubei. Elle a fait état de 81.639 infections au total.

(Ryan Woo, Liangping Gao et Se Young Lee à Pékin, Brenda Goh à Wuhan; version française Jean Terzian)

`