Téléchargez
notre application
Ouvrir

USA 2020 : Premier débat lourd d'enjeux pour Trump et Biden

reuters.com  |   |  637  mots
Usa 2020: premier debat lourd d'enjeux pour trump et biden[reuters.com]
(Crédits : Brian Snyder)

par John Whitesides

WASHINGTON (Reuters) - Donald Trump et Joe Biden s'affronteront pour la première fois cette nuit dans le cadre d'un débat télévisé qui promet une brutale opposition de style et un affrontement musclé, tant sur le plan politique que personnel, à cinq semaines de la présidentielle américaine du 3 novembre.

Plus d'un million d'Américains ont d'ores et déjà voté par anticipation et le temps presse pour convaincre les indécis.

La gestion de la pandémie de coronavirus qui a fait plus de 200.000 morts et entraîné des millions de suppressions d'emplois aux Etats-Unis sera évidemment l'un des thèmes majeurs de débat, tout comme la nomination de la juge Amy Coney Barrett à la Cour suprême ou les manifestations contre les violences policières à l'encontre des Afro-Américains.

Les dernières révélations du New York Times, selon lequel le président sortant n'a payé que 750 dollars d'impôt sur le revenu en 2016 et 2017, et rien au cours de 10 des 15 années précédentes, seront à n'en pas douter également abordées.

Le débat pourrait être crucial pour le candidat démocrate, dont la modération tranche brutalement avec la virulence parfois incendiaire du président sortant. Selon son état-major de campagne, il aura à coeur de démontrer qu'il possède la fermeté nécessaire pour remettre de l'ordre à la Maison blanche, après le tumulte que son adversaire républicain y a semé.

Joe Biden, qui est âgé de 77 ans, est en tête des intentions de vote à l'échelle nationale, mais les deux candidats sont au coude-à-coude dans les "swing states" dont dépendra l'issue du scrutin.

Les indécis représentent à ce stade environ 9% de l'électorat, alors qu'ils étaient plus du double en septembre 2016, selon un sondage Reuters-Ipsos.

"JOE BIDEN EST UN JOUEUR"

"Les électeurs ont pris une décision à propos de Donald Trump. Ils ne savent toujours pas trop quoi penser de Joe Biden. S'il n'effraie pas les indécis et démontre qu'il est capable de faire le travail, il aura fait un grand pas", estime Alex Conant, qui faisait partie de l'équipe de campagne du sénateur Marco Rubio lorsqu'il a brigué l'investiture républicaine en 2016.

Selon ses collaborateurs, Donald Trump entend quant à lui contester sans retenue le bilan du vice-président de Barack Obama dans des domaines tels que les échanges commerciaux, l'énergie ou la fiscalité. Il est en outre tout à fait prêt à répondre aux questions concernant ses impôts, ajoutent-ils.

Le candidat républicain âgé de 74 ans, qui doute ouvertement de l'équité du scrutin, a refusé de s'engager à céder le pouvoir sans contestation s'il est battu, ce qui devrait également lui valoir quelques questions.

Le débat de 90 minutes, qui se déroulera à la Case Western Reserve University de Cleveland en présence d'un public limité et dans des conditions particulières en raison de la pandémie, débutera à 01h00 GMT mercredi.

Le camp démocrate a invité Chris Wallace, le journaliste de Fox News chargé de l'animer, à corriger les affirmations mensongères ou erronées de Donald Trump, mais il a fait savoir qu'il ne procéderait à aucune vérification.

Le président, qui tourne régulièrement la modération de son adversaire démocrate en dérision en le surnommant "Sleepy Joe", lui a suggéré de se doper pour garder une chance d'avoir le dessus.

"Joe Biden est un joueur. Il sait s'y prendre quand ça compte et je pense qu'il va le démontrer", a promis Steve Schale, un proche de l'ancien vice-président.

Deux autres confrontations télévisées sont prévues avant le 3 novembre.

(Avec Steve Holland et Trevor Hunnicutt, version française Jean-Philippe Lefief, édité par Jean-Michel Bélot)