Téléchargez
notre application
Ouvrir

USA : Pas de "preuve directe" de tentatives d'assassinat au Capitole

reuters.com  |   |  509  mots
Usa: les assaillants du capitole voulaient assassiner des elus[reuters.com]
(Crédits : Stephanie Keith)

par Brad Heath et Sarah N. Lynch

WASHINGTON (Reuters) - Il n'existe pas de "preuve directe" de tentatives d'assassinat fomentées par les partisans de Donald Trump qui ont pris le Capitole d'assaut à Washington le 6 janvier, a déclaré vendredi le procureur fédéral du district de Columbia, Michael Sherwin.

Ses propos, tenus lors d'une conférence de presse, semblent réduire la portée des affirmations formulées jeudi soir par des procureurs fédéraux de l'Arizona, selon lesquels les assaillants avaient l'intention de "capturer et assassiner des responsables élus".

Cette hypothèse figure dans les arguments présentés à un juge en vue d'obtenir le placement en détention de Jacob Chansley, originaire de l'Arizona et tenant de la théorie du complot dite QAnon, dont la photographie, torse nu, maquillé aux couleurs du drapeau américain et coiffé de cornes de bovin à la tribune du vice-président au Sénat, a fait le tour du monde.

Michael Sherwin a expliqué que son bureau dirigeait l'enquête du parquet fédéral sur ces événements mais que, dans la mesure où des bureaux locaux participaient à la recherche des suspects dans chaque Etat, il pouvait exister une "déconnexion" entre les éléments de preuve recueillis jusqu'ici.

Rédigés par des juristes du ministère de la Justice d'Arizona, les arguments des procureurs d'Arizona détaillent l'enquête menée par le FBI, la police fédérale, sur Jacob Chansley, en révélant entre autres qu'il a laissé une note destinée au vice-président Mike Pence selon laquelle "la justice arrive, ce n'est qu'une question de temps".

270 SUSPECTS IDENTIFIÉS

"Des éléments solides, y compris les propres mots et agissements de Chansley au Capitole, suggèrent que l'intention des émeutiers du Capitole était de capturer et d'assassiner des responsables élus du gouvernement des Etats-Unis", affirme le parquet.

Jacob Chansley doit comparaître ce vendredi devant un tribunal fédéral.

Parmi les faits qui lui sont reprochés figure la "participation active à une insurrection visant à renverser par la violence le gouvernement des Etats-Unis" et le parquet souligne que "l'insurrection est encore en cours", à moins d'une semaine de la cérémonie de prestation de serment de Joe Biden le 20 janvier, à l'occasion de laquelle les autorités s'attendent à des manifestations dans la capitale fédérale et dans plusieurs Etats.

Le parquet suggère aussi que Jacob Chansley consomme des stupéfiants, qu'il souffre de maladie mentale et qu'il constitue un danger s'il prend l'avion.

"Chansley a évoqué en public sa conviction d'être un extraterrestre, un être supérieur, et d'être sur Terre pour accéder à une autre réalité", explique le dossier.

Le département de la Justice instruit une centaine de dossiers pénaux liés aux événements du 6 janvier au Capitole et 270 suspects ont été identifiés dans le cadre de l'enquête sur l'attaque du Capitole, a déclaré le FBI.

(Version française Marc Angrand et Jean-Stéphane Brosse, édité par Jean-Philippe Lefief)