Téléchargez
notre application
Ouvrir

Brexit : Des camions de crustacés devant Downing Street pour protester contre la bureaucratie

reuters.com  |   |  421  mots
Brexit: des camions de crustaces devant downing street pour protester contre la bureaucratie[reuters.com]
(Crédits : Hannah Mckay)

par Guy Faulconbridge et Kate Holton

LONDRES (Reuters) - Plus d'une vingtaine de camions chargés de crustacés stationnaient lundi devant le Parlement britannique et la résidence du Premier ministre Boris Johnson pour protester contre des lourdeurs bureaucratiques aux frontières, à la suite de l'accord commercial post-Brexit avec l'Union européenne.

De nombreux pêcheurs ne parviennent plus à exporter leur marchandise vers l'UE depuis l'introduction au début de l'année des certificats de capture, des contrôles sanitaires et des déclarations en douane, qui provoquent de retards dans les livraisons et incitent les clients européens à annuler leurs commandes.

Des camions arborant des slogans tels que "le carnage du Brexit" et "le gouvernement incompétent en train de détruire l'industrie des coquillages et crustacés" se sont garés à quelques mètres du bureau de Boris Johnson, au 10 Downing Street, dans le centre de Londres.

"Nous sommes convaincus que le système pourrait potentiellement s'effondrer", a déclaré à Reuters Gary Hodgson, directeur de Venture Seafoods, qui exporte des crabes et des homards vivants et transformés vers l'UE et dont les camions sont garés près de Downing Street.

"Le Premier ministre Boris Johnson doit être honnête avec nous, avec lui-même et avec la population britannique concernant les problèmes de l'industrie", a dit Gary Hodgson, ajoutant que depuis décembre il a dû renoncer à plusieurs chargements à cause des nombreuses formalités administratives.

"Il n'est juste pas possible de travailler avec leurs nouvelles règles entre coûts, délais, paperasse, ce n'est tout simplement pas possible", a déclaré Allan Miller, propriétaire de AM Shellfish à Aberdeen, en Écosse, qui participe également au mouvement.

Selon l'accord conclu le 24 décembre, le commerce britannique avec l'UE reste exempt de droits de douane et de quotas sur les marchandises, mais les exportateurs de poissons affirment que leurs entreprises sont désormais menacées par des demandes contradictoires en termes de documents pour exporter vers l'UE.

L'accord post-Brexit conclu par la Grande-Bretagne avec l'Union européenne est une bonne décision pour le secteur de la pêche commerciale, a déclaré lundi le porte-parole du Premier ministre britannique, interrogé sur la colère des pêcheurs.

"Nous pensons que c'est un bon accord pour la pêche, mais nous allons évidemment travailler en étroite collaboration avec eux pour résoudre les problèmes temporaires auxquels ils sont confrontés", a déclaré le porte-parole.

(version française Anait Miridzhanian, édité par Jean-Michel Bélot)