Téléchargez
notre application
Ouvrir

USA : Sécurité renforcée au Capitole, la Garde nationale mobilisée

reuters.com  |   |  512  mots
Usa: securite renforcee au capitole, la garde nationale mobilisee[reuters.com]
(Crédits : Jim Urquhart)

par Jonathan Landay et Julia Harte

WASHINGTON (Reuters) - Un dispositif de sécurité strict était en place jeudi au Capitole, à Washington, où une émeute meurtrière s'était produite en janvier, après que la police a prévenu qu'une milice pourrait tenter de s'attaquer au bâtiment pour marquer une date symbolique pour les nationalistes complotistes.

Un représentant américain a déclaré à Reuters que la police du Capitole, où cinq personnes dont un officier de police avaient trouvé la mort le 6 janvier lors de l'attaque menée par des partisans de l'ancien président Donald Trump, a demandé au Pentagone de prolonger de deux mois la mission de la Garde nationale pour protéger le bâtiment.

S'exprimant sous couvert d'anonymat, ce représentant du département de la Défense a précisé que le département avait reçu la requête et allait l'étudier. Il a ajouté qu'il était fortement probable que cette demande soit acceptée.

Environ 5.200 membres de la Garde nationale sont actuellement mobilisés pour protéger le Capitole.

Une note publiée mardi par le département de la Sécurité intérieure et le FBI faisait état de discussions d'un groupe non identifié de "violents extrémistes" en vue de "prendre le contrôle du Capitole américain et d'y chasser les parlementaires démocrates le 4 mars ou autour de cette date".

Pour certains complotistes, le 4 mars est la date à laquelle le républicain Donald Trump, battu par le démocrate Joe Biden lors de l'élection présidentielle de novembre dernier, devait être investi d'un second mandat. Jusqu'en 1933, le 4 mars était la date traditionnelle de l'investiture.

Des partisans de l'ancien locataire de la Maison blanche avaient fait irruption au Capitole en janvier pour empêcher le Congrès de certifier la victoire électorale de Joe Biden, donnant lieu à des scène de chaos inédites dans le bâtiment où se trouvaient alors l'ensemble des élus et le vice-président à l'époque, Mike Pence.

La Chambre des représentants a annulé la session prévue ce jeudi, en partie à cause de l'avertissement des autorités. Le Sénat poursuivait en revanche ses travaux, alors qu'il devait débattre du plan de relance économique de 1.900 milliards de dollars voulu par le président Joe Biden.

A la mi-journée, il n'y avait aucun signe quelconque de la présence de contestataires près de la clôture métallique érigée autour du Capitole. Des dizaines de soldats de la Garde nationale étaient déployés derrière la clôture, à plusieurs centaines de mètres du bâtiment.

Les procureurs fédéraux ont inculpé plus de 300 personnes pour leur implication dans l'assaut du 6 janvier. Parmi les individus arrêtés figurent des membres de groupes d'extrême droite comme les Proud Boys et les Oath Keepers, dont nombre d'entre eux se déplacent lourdement armés.

(Julia Harte, Jonathan Landay, Idrees Ali, Phil Stewart et Mark Hosenball; version française Jean Terzian, édité par Jean-Michel Bélot)