Téléchargez
notre application
Ouvrir

Biden se joindra au sommet par visioconférence des dirigeants de l'UE

reuters.com  |   |  451  mots
Biden se joindra au sommet par visioconference des dirigeants de l'ue[reuters.com]
(Crédits : Jonathan Ernst)

BRUXELLES (Reuters) - Le président américain Joe Biden se joindra au sommet des chefs d'Etat et de gouvernement de l'Union européenne organisé jeudi par visioconférence, alors que les Etats-Unis et les pays européens tentent de resserrer des liens distendus par quatre années tumultueuses de présidence de Donald Trump.

De nombreux dirigeants européens ont assisté avec stupeur aux retraits des Etats-Unis de l'accord de Paris sur le climat et de l'accord de 2015 sur le programme nucléaire iranien, décidés par Donald Trump, qui a aussi alourdi des droits de douane sur des produits en provenance de l'UE et ignoré des institutions multilatérales que Washington avait soutenues pendant des décennies.

"Hâte d'accueillir @POTUS à la réunion du Conseil européen cette semaine", a déclaré sur Twitter le président du Conseil, Charles Michel.

"J'ai invité le président des Etats-Unis à se joindre à notre réunion pour qu'il partage son opinion sur notre future coopération. Il est temps de reconstruire notre alliance transatlantique", a-t-il ajouté.

D'après un porte-parole du bloc communautaire, il faut remonter à 2009 pour trouver trace de la dernière prise de parole d'un président américain lors d'un sommet de l'UE, même si l'Europe et les Etats-Unis s'entretiennent régulièrement lors des sommets de l'Otan.

Les "Vingt-Sept" ont prévu de discuter jeudi et vendredi via visioconférence des vaccins contre le coronavirus, de la Russie, de la Turquie et de politique industrielle.

Joe Biden devrait se joindre aux discussions jeudi à 19h45 GMT, a indiqué un porte-parole de l'UE.

Dans un communiqué, la Maison blanche a fait savoir que le président américain allait dialoguer avec les dirigeants européens de "son désir de revitaliser les relations entre les Etats-Unis et l'UE, de travailler ensemble pour lutter contre la pandémie et répondre au changement climatique, ainsi que renforcer une relation représentant les principaux échanges commerciaux et investissements au monde".

Joe Biden va aussi évoquer la Chine et la Russie, alors que les dirigeants de l'UE voient dans son arrivée à la présidence américaine en janvier dernier une opportunité de favoriser les priorités européennes en matière de droits de l'homme et de changement climatique.

Toutefois, selon des diplomates, la ligne dure adoptée par Washington à l'égard de Pékin, la volonté de l'Allemagne de boucler le projet d'oléoduc Nord Stream 2 avec la Russie, et l'insistance américaine pour que les Européens investissent davantage dans le budget de défense de l'Otan constituent toujours des points de tension dans les relations.

(Robin Emmott; version française Jean Terzian, édité par Bertrand Boucey)