Téléchargez
notre application
Ouvrir

La Commission européenne relève ses prévisions de croissance en zone euro pour 2021 et 2022

reuters.com  |   |  371  mots
La commission europeenne releve ses previsions de croissance en zone euro pour 2021 et 2022[reuters.com]
(Crédits : Yves Herman)

PARIS (Reuters) -L'économie de la zone euro devrait nettement rebondir cette année et en 2022 pour retrouver son niveau d'avant-crise d'ici la fin de l'année prochaine, portée par les campagnes de vaccination et la levée progressive des restrictions, annonce mercredi la Commission européenne qui revoit à la hausse ses prévisions de croissance.

Le PIB de la zone euro devrait grimper de 4,3% en 2021 et de 4,4% en 2022 après s'être contracté de 6,6% en 2020.

Dans ses dernières prévisions, publiées en février, l'exécutif européen tablait sur une hausse du PIB des 19 pays partageant la monnaie unique de 3,8% pour 2021 et 2022.

"Cette croissance sera tirée par la consommation privée, l'investissement et la hausse de la demande d'exportations de l'UE en raison du renforcement de l'économie mondiale", souligne la Commission européenne.

La France devrait notamment enregistrer une hausse de 5,7% de son PIB cette année, selon la Commission européenne qui se montre ainsi plus optimiste que le gouvernement français dont la prévision est de 5%.

En 2022, l'Hexagone devrait voir son PIB grimper de 4,2%, d'après l'exécutif européen. La France pourrait ainsi connaître l'une des croissances les plus fortes de la zone euro avec l'Espagne (5,9% en 2021 et 6,8% en 2022), devant l'Allemagne dont le PIB est attendu en hausse de 3,4% en 2021 et 4,1% en 2022.

"Nous aurons une reprise plus puissante que ce à quoi nous nous attendons, nous aurons un chiffre de croissance qui sera un des meilleurs de la zone euro en 2021, parce que le travail de fond a été fait depuis quatre ans", a déclaré mercredi matin le ministre de l'Economie et des Finances, Bruno Le Maire sur CNews.

L'inflation en zone euro devrait atteindre 1,7% en 2021 et 1,3% en 2022, estime par ailleurs la Commission européenne, qui table également sur un taux de chômage de 8,4% en 2021 et de 7,8% en 2022.

"Les perspectives économiques en 2021 et 2022 seront largement dépendantes de la capacité des programmes de vaccination à maîtriser la pandémie et la rapidité avec laquelle les gouvernements lèveront les restrictions", précise la Commission européenne.

"En 2022, le COVID-19 restera un problème de santé publique", souligne-t-elle.

(Hayat Gazzane, édité par Blandine Hénault et Jean-Stéphane Brosse)