Téléchargez
notre application
Ouvrir

Heurts meurtriers au Pakistan lors d'une manifestation contre Charlie Hebdo

reuters.com  |   |  442  mots
Heurts meurtriers au pakistan lors d'une manifestation contre charlie hebdo[reuters.com]
(Crédits : Mohsin Raza)

par Mubasher Bukhari et Asif Shahzad

LAHORE, Pakistan (Reuters) - Des affrontements au Pakistan entre forces de l'ordre et manifestants protestant une nouvelle fois à l'appel d'un groupe islamiste interdit contre la publication de caricatures de Mahomet dans Charlie Hebdo ont fait mercredi plusieurs morts et blessés dans les deux camps, ont dit la police et le mouvement Tehrik-e-Labaik Pakistan (TLP).

Les affrontements ont éclaté en périphérie de Lahore, dans l'est du Pakistan, a dit un porte-parole de la police du Pendjab, alors que les manifestants rassemblés à l'appel du TLP ont entrepris de marcher en direction de la capitale pakistanaise Islamabad.

"Les militants du TLP ont utilisé des (pistolets mitrailleurs) SMG, des (fusils d'assaut) AK 47 et des pistolets pour viser les policiers, en conséquence de quoi plusieurs agents ont été martyrs", a dit ce porte-parole en ne précisant pas le nombre de tués, se contentant de faire état d'environ 25 blessés.

Le ministre de l'Intérieur, Sheikh Rasheed, a fait état de trois policiers tués et de 70 autres blessés, dont huit grièvement, ajoutant que les forces paramilitaires allaient être déployées au Pendjab pour tenter de maîtriser la situation.

Le TLP a pour sa part signalé plusieurs victimes - tués ou blessés - dans ses rangs.

Le ministre de l'Information, Fawad Chaudhry, a déclaré que le gouvernement n'hésiterait pas à recourir à la force pour empêcher les manifestants de marcher en direction d'Islamabad.

"On ne peut plus tolérer cela", a-t-il dit au cours d'une conférence de presse à Islamabad. "Nous avons fait preuve de retenue jusqu'à présent mais le défi lancé à l'autorité de l'Etat ne peut plus être toléré."

Des milliers de partisans du TLP bloquent depuis vendredi la principale autoroute du Pakistan pour exiger la libération de leur chef et l'expulsion de l'ambassadeur de France en raison de la publication de caricatures du prophète musulman Mahomet dans l'hebdomadaire français Charlie Hebdo.

Après l'échec de négociations avec le gouvernement, les manifestants ont entrepris mercredi de marcher en direction d'Islamabad.

Il s'agit de la troisième campagne nationale lancée depuis 2017 par le TLP contre la publication de caricatures de Mahomet par Charlie Hebdo. L'hebdomadaire a publié ces dessins, jugés blasphématoires par certains musulmans, pour la première fois en 2006. Il les a republiés l'an dernier au moment de l'ouverture du procès des attentats de janvier 2015 qui ont notamment visé sa rédaction à Paris.

(Reportage Asif Shahzad, rédigé par James Mackenzie et Charlotte Greenfield, version française Bertrand Boucey, édité par Jean-Michel Bélot)