Téléchargez
notre application
Ouvrir

Signature d'un traité "historique" entre l'Italie et la France

reuters.com  |   |  429  mots
L'italie et la france vont signer un accord de cooperation[reuters.com]
(Crédits : Yara Nardi)

par Crispian Balmer

ROME (Reuters) - Le président français Emmanuel Macron et le président du Conseil italien Mario Draghi ont signé vendredi un traité "historique" visant à renforcer les liens entre la France et l'Italie, alors que la diplomatie européenne est mise à rude épreuve par le départ imminent de la chancelière allemande, Angela Merkel.

Le traité du Quirinal - du nom de la résidence du président italien - approfondit la coopération entre Paris et Rome dans des domaines tels que la défense, les migrations, l'économie, la culture et le commerce, avec par exemple de nouvelles collaborations dans les secteurs de l'énergie, des technologies ou encore de la recherche et de l'innovation.

Ce traité devrait aussi conduire Paris et Rome à rechercher un terrain d'entente politique avant les sommets européens, tout comme la France coordonne déjà les principales mesures de politique européenne avec l'Allemagne, mais le président français a rejeté toute concurrence entre les deux axes de coopération.

"Il ne faut pas chercher dans les amitiés que nous bâtissons de part et d'autre des Alpes des substituts aux amitiés que nous consolidons de part et d'autre du Rhin", a déclaré Emmanuel Macron à l'occasion d'une conférence de presse à Rome, aux côtés de Mario Draghi, avec lequel il venait de parapher ce traité.

"Le traité de coopération renforcée que nous avons signé ce matin marque un moment historique dans les relations entre nos deux pays. La France et l'Italie consolident ainsi encore leurs liens diplomatiques, commerciaux, politiques et culturels", a déclaré le président du Conseil italien.

"Ce traité vient consacrer un nouveau chapitre et va permettre de bâtir sur (des) basses solides (...) cette maison franco-italienne dans laquelle nous-mêmes, nos ministres, nos entreprises, nos intellectuels, nos diplomates et nos successeurs pourront se parler librement", a renchéri Emmanuel Macron.

Initialement envisagées en 2017, les négociations sur le nouveau traité se sont arrêtées en 2018 après l'arrivée au pouvoir de la coalition formée par La Ligue (extrême droite) et le Mouvement 5 Etoiles (M5S, populiste), qui a durablement dégradé les relations entre les deux pays.

La nomination cette année de l'ancien président de la Banque centrale européenne Mario Draghi à la tête d'un gouvernement d'unité italienne a permis une restauration du lien entre la France et l'Italie.

(Avec la contribution d'Elizabeth Pineau à Paris, version française Camille Raynaud et Myriam Rivet, édité par Sophie Louet)