Téléchargez
notre application
Ouvrir

EasyJet anticipe un impact à court terme lié à Omicron avant une reprise estivale

reuters.com  |   |  312  mots
Easyjet anticipe un impact a court terme lie a omicron avant une reprise estivale[reuters.com]
(Crédits : Sarah Meyssonnier)

LONDRES (Reuters) - La compagnie aérienne britannique easyJet a prévenu jeudi s'attendre à un impact lié au variant Omicron sur sa performance ce trimestre mais a dit prévoir une forte demande cet été avec une capacité proche du niveau pré-pandémique.

Au cours de son premier trimestre clos fin décembre, la compagnie a volé à 64% de sa capacité pré-pandémique mais sa capacité en sièges-kilomètres disponibles est ressortie à 77% et n'a pas atteint la prévision de plus de 80% en raison de la réduction de la demande des clients en décembre liée à la propagation du variant Omicron du coronavirus responsable du COVID-19.

Le directeur général Johan Lundgren a toutefois indiqué que les réservations en Grande-Bretagne avaient bondi début janvier lorsque les restrictions de voyage ont été assouplies et que le gouvernement britannique a annoncé la levée de l'obligation de tests le mois prochain.

"Nous prévoyons un été solide, avec une demande refoulée qui permettra à easyJet de revenir à des niveaux de capacité proches de ceux de 2019, avec les destinations de plage et de loisirs au départ du Royaume-Uni se portant particulièrement bien ", a-t-il déclaré.

EasyJet vole en janvier à 50% de sa capacité pré-pandémique et va progressivement l'accroître pour atteindre 67% sur le trimestre en cours, a indiqué la compagnie.

En novembre, avant que l'impact d'Omicron ne soit visible, easyJet avait prévu que sa capacité pour ce trimestre serait d'environ 70% du niveau pré-pandémique.

Le chiffre d'affaires total du groupe britannique pour le premier trimestre a augmenté à 805 millions de livres sterling (965 millions d'euros) contre 165 millions de livres un an plus tôt. La perte avant impôts pour le trimestre a diminué de près de moitié, à 213 millions de livres.

(Reportage Paul Sandle; version française Elena Vardon, édité par Blandine Hénault)

2 mn