Téléchargez
notre application
Ouvrir

La Chine organise de nouveaux exercices militaires près de Taïwan

reuters.com  |   |  462  mots
La chine organise de nouveaux exercices militaires pres de taiwan[reuters.com]
(Crédits : Stringer)

BEIJING (Reuters) - L'armée chinoise a déclaré avoir effectué de nouveaux exercices militaires près de Taïwan lundi, alors que des parlementaires américains sont arrivés dimanche sur l'île pour une visite de deux jours durant laquelle ils rencontreront la présidente Tsai Ing-wen.

La représentation américaine à Taipei est conduite par le sénateur Ed Markey, qui est accompagné de quatre autres parlementaires, pour une visite s'inscrivant dans le cadre d'une tournée plus large dans la région indo-pacifique.

Il s'agit de la deuxième visite de représentants américains sur l'île, après celle de la présidente de la Chambre américaine des représentantes, Nancy Pelosi, début août.

Le commandement oriental de l'armée chinoise a déclaré qu'il avait organisé lundi des patrouilles conjointes de préparation au combat et des exercices de combat dans l'espace maritime et aérien autour de Taïwan.

Ces exercices constituent "un moyen de dissuasion rigoureux à l'encontre des États-Unis et de Taïwan qui continuent à jouer des tours politiques et à saper la paix et la stabilité dans le détroit de Taïwan", a déclaré le commandement.

Le ministère chinois de la Défense a indiqué dans un communiqué distinct que le voyage des parlementaires portait atteinte à la souveraineté et à l'intégrité territoriale de la Chine et "exposait pleinement le vrai visage des États-Unis en tant que trouble-fête et perturbateur de la paix et de la stabilité dans le détroit de Taïwan".

"L'Armée populaire de libération de la Chine continue de s'entraîner et de se préparer à la guerre, défend résolument la souveraineté nationale et l'intégrité territoriale, et écrasera résolument toute forme de séparatisme 'indépendantiste de Taïwan' et d'ingérence étrangère", a dit le ministère.

Il n'a pas été donné de détails sur les exercices dans les deux communiqués.

Le Premier ministre taïwanais Su Tseng-chang a déclaré que la réponse de la Chine à une telle visite ne dissuadera pas le pays.

"Nous ne pouvons pas nous contenter de ne rien faire parce qu'il y a un voisin maléfique à côté, et ne pas oser laisser venir des visiteurs ou des amis", a-t-il déclaré aux journalistes.

La représentation américaine doit rencontrer Tsai Ing-wen lundi matin. Le bureau de la présidente n'a pour le moment pas fait de commentaire sur cette rencontre.

Les États-Unis n'entretiennent pas de relations diplomatiques officielles avec Taïwan, mais sont tenus par la loi de fournir à l'île les moyens de se défendre.

(Bureau de Pékin; avec la contribution de Ben Blanchard à Taipei ; version française Kate Entringer)