Téléchargez
notre application
Ouvrir

La hausse continue en Europe, les banques montent, Sanofi recule

reuters.com  |   |  389  mots
Les bourses europeennes ouvrent en legere hausse[reuters.com]
(Crédits : Sarah Meyssonnier)

PARIS (Reuters) - Les actions européennes poursuivent leur progression en début de séance mercredi après cinq séances consécutives de hausse, l'optimisme restant de mise en attendant les chiffres mensuels des ventes au détail aux Etats-Unis et le compte rendu de la réunion de juillet de la Réserve fédérale.

À Paris, le CAC 40 gagne 0,05% à 6.595,83 points vers 07h40 GMT. À Londres, le FTSE 100 prend 0,04% et à Francfort, le Dax est quasi inchangé.

L'indice EuroStoxx 50 est en hausse de 0,09%, le FTSEurofirst 300 de 0,22% et le Stoxx 600 de 0,24%.

Parmi les plus fortes hausses sectorielles du début de séance, les banques gagnent 0,53% après l'annonce d'une inflation à 10,1% en juillet au Royaume-Uni, un plus haut de 40 ans qui devrait conforter la tendance au relèvement des taux d'intérêt en Europe.

À Paris, Société générale s'adjuge 1,14%, l'une des meilleures performances du CAC 40.

Le débat sur l'inflation, les taux et le risque de récession sera alimenté en cours de séance par les statistiques mensuelles des ventes au détail aux Etats-Unis (à 12h30 GMT), puis par la publication du compte rendu de la réunion de juillet de la Fed (à 18h00 GMT).

Ces "minutes" pourraient apporter aux investisseurs de nouvelles indications sur l'ampleur du resserrement monétaire à attendre pour septembre.

Après les fluctuations des dernières semaines au gré des chiffres de l'inflation, les marchés estiment aujourd'hui à 57,5% la probabilité d'un relèvement limité à 50 points de base, contre 42,5% pour une hausse de trois quarts de point, selon le baromètre FedWatch

En Europe, le rendement du Bund allemand à dix ans est repassé au-dessus de 1%.

Dans l'actualité des sociétés cotées, Sanofi perd 4,15%, la plus forte baisse de l'Euro Stoxx 50, après l'annonce de l'arrêt du programme de développement de l'amnecestrant pour le traitement du cancer du sein. Une décision dans laquelle Credit Suisse voit "une importante mauvaise surprise" pour le groupe, la molécule ayant été présentée comme l'une des plus prometteuses de son portefeuille dans l'oncologie.

En hausse, Carlsberg gagne 1,46% malgré un chiffre d'affaires inférieur aux attentes. Le directeur général du brasseur danois a déclaré que l'inflation n'avait pour l'instant pas d'impact notable sur le comportement de ses clients.

(Rédigé par Marc Angrand, édité par Jean-Michel Bélot)