Poutine promulgue la loi sur les annexions de quatre régions d'Ukraine

reuters.com  |   |  744  mots
La photo du conseil de la federation de russie[reuters.com]
(Crédits : Russian Federation Council)

LONDRES (Reuters) - Vladimir Poutine a déclaré mercredi que la Russie parviendrait à stabiliser la situation dans les quatre régions d'Ukraine qu'elle vient d'annexer, le président russe reconnaissant ainsi en creux les difficultés rencontrées par Moscou pour affirmer son contrôle sur ces territoires.

L'armée russe a nettement reculé dans deux de ces régions depuis la signature vendredi par Vladimir Poutine des traités de rattachement à la Russie de Donetsk, Louhansk, Kherson et Zaporijjia à la suite de ce qu'il présente comme des référendums. L'Ukraine et ses soutiens occidentaux refusent de reconnaître les résultats de ces votes, considérant qu'ils ont été organisés sous la contrainte et sont donc illégitimes.

"Nous partons du principe que la situation sera stabilisée, nous serons en mesure de développer calmement ces territoires", a dit le président russe lors d'une cérémonie télévisée de remise de récompenses à des enseignants, après avoir promulgué la loi d'annexion.

Lors de cette même cérémonie, Vladimir Poutine a dit que "malgré la tragédie actuelle", il éprouvait "un grand respect pour le peuple ukrainien, la culture ukrainienne, la langue, la littérature, etc".

Depuis qu'il a ordonné l'invasion de l'Ukraine par la Russie le 24 février dans ce qu'il qualifie d'"opération militaire spéciale", le conflit a fait des dizaines de milliers de morts et des millions d'Ukrainiens ont fui leur domicile.

Son porte-parole, Dmitri Peskov, avait auparavant déclaré qu'un intense processus d'adaptation attendait ces quatre régions annexées et que la tâche serait difficile.

Avec les progressions enregistrées sur le terrain par les forces ukrainiennes depuis le début de leur contre-offensive dans l'est et le sud de l'Ukraine lancée aux premiers jours de septembre, la Russie ne contrôle entièrement aucune de ces quatre régions. Pour deux d'entre elles, elle n'a toujours pas défini les frontières des territoires qu'elle revendique.

L'ARMÉE UKRAINIENNE DIT POURSUIVRE SON AVANCÉE

Dans son message quotidien mardi soir, Volodimir Zelensky a déclaré que les forces ukrainiennes avait repris ces derniers jours des dizaines de villes dans l'est et le sud de l'Ukraine.

Au cours d'une rencontre avec son état-major mercredi matin, le président ukrainien a discuté des moyens de contrer de nouveaux types d'armements utilisés par la Russie, en référence probablement à des drones de conception iranienne.

L'armée de l'air ukrainienne a déclaré que 12 drones avaient attaqué sur le front Sud au cours de la nuit et que six d'entre eux avaient été abattus.

Des responsables installés par Moscou ont pour leur part déclaré que les forces russes contraintes de se replier ces derniers jours s'étaient fixées sur de nouvelles positions d'où elles espèrent stopper l'avancée ukrainienne.

Des cartes militaires montrées mardi par le ministère russe de la Défense semblaient faire état d'un recul important des forces russes dans l'est et le sud de l'Ukraine.

Une vidéo diffusée mardi par le ministère ukrainien de la Défense semble montrer la levée du drapeau ukrainien sur une localité de la région de Kherson, Davydiv Brid.

Dans l'Est, les forces ukrainiennes ont poursuivi leur offensive après avoir repris au cours du week-end la localité de Lyman, principal bastion russe au nord de la ville de Donetsk.

Le commandement opérationnel Sud de l'armée ukrainienne a déclaré mercredi que dans certains secteurs du front, il lui avait été possible d'élargir la zone tenue de 10 à 20 km.

Les forces russes détruisent leurs stocks de munitions et tentent de détruire les ponts pour essayer de ralentir l'avancée ukrainienne, a-t-il dit dans son point quotidien.

A Kherson, les forces russes qui battent en retraite déposent des mines dans des "infrastructures" et des maisons, a-t-il ajouté.

Le ministère russe de la Défense a déclaré mercredi que ses forces tenaient leurs positions dans la région de Kherson et "repoussent les attaques de forces ennemies supérieures".

Serhiy Gaidai, gouverneur de Louhansk, a fait état à la télévision ukrainienne d'intenses combats dans cette région de l'est de l'Ukraine.

(Reportage Reuters, avec Max Hunder et Pavel Polityuk à Kyiv, version française Myriam Rivet, Diana Mandiá et Bertrand Boucey, édité par Nicolas Delame, Kate Entringer et Jean-Stéphane Brosse)

tag.dispatch();