USA-Les républicains critiquent Trump pour une rencontre avec un suprémaciste blanc

reuters.com  |   |  577  mots
L'ancien president donald trump prend la parole lors d'un rassemblement pour soutenir les candidats republicains aux elections de mi-mandat[reuters.com]
(Crédits : Gaelen Morse)

WASHINGTON (Reuters) - Les deux principaux dirigeants républicains au Congrès des Etats-Unis ont vivement critiqué mardi la rencontre de Donald Trump avec un suprémaciste blanc à sa résidence en Floride, affirmant que les idées défendues par ce dernier, Nick Fuentes, étaient totalement étrangères à leur parti.

Chef de file des républicains à la Chambre des représentants, Kevin McCarthy, qui ne s'était pas exprimé publiquement sur le sujet depuis ce dîner il y a exactement une semaine, a été pressé de questions par les journalistes à la sortie d'une rencontre avec le président démocrate Joe Biden à la Maison blanche.

"Je crois que personne ne devrait passer le moindre moment avec Nick Fuentes", a dit Kevin McCarthy, qui devrait devenir président de la Chambre des représentants en janvier, les républicains ayant retrouvé une courte majorité à la chambre basse du Congrès à l'occasion des élections de début novembre. "Ses opinions ne se retrouvent nulle part au sein du Parti républicain ni dans ce pays même."

Tout en tenant un discours similaire, son homologue au Sénat, Mitch McConnell, est allé plus loin en jugeant que cette rencontre avec Nick Fuentes était susceptible de remettre en cause les ambitions présidentielles de Donald Trump.

"Il n'y a aucune place au Parti républicain pour l'antisémitisme ou le suprémacisme blanc et il est hautement improbable, à mon avis, que quiconque rencontre des personnes défendant ce point de vue soit jamais élu président des Etats-Unis", a dit Mitch McConnell à des journalistes, sans mentionner le nom de Donald Trump. Lui non plus ne s'était pas encore exprimé publiquement sur ce dîner.

"Cela s'appliquerait à tous les dirigeants de ce parti qui seront candidats à des fonctions électives", a-t-il ajouté, en réponse à une question sur son soutien ou non à Donald Trump si ce dernier était choisi comme candidat par les électeurs du Parti républicain pour la présidentielle de 2024.

MIKE PENCE RÉCLAME DES EXCUSES

Donald Trump, qui a annoncé le 15 novembre qu'il tenterait de se faire réélire à la présidence des Etats-Unis en 2024 après sa défaite face à Joe Biden en 2020, a déclaré qu'il n'avait pas été mis au courant à l'avance de la présence de Nick Fuentes à un dîner dans sa résidence de Mar-A-Lago en Floride le 22 novembre. Etait également présent à ce dîner le chanteur Ye, anciennement connu sous le nom de Kanye West, qui a lui aussi été accusé de tenir des propos antisémites récemment.

Le département américain de la Justice qualifie officiellement Nick Fuentes de suprémaciste blanc. D'après l'Anti-Defamation League, organisation non gouvernementale de lutte contre l'antisémitisme aux Etats-Unis, il est arrivé à Nick Fuentes de "nier l'Holocauste en plaisantant et de comparer les Juifs incinérés dans les camps de concentration à des cookies dans un four".

Vice-président de Donald Trump de 2017 à 2021, Mike Pence a pour sa part invité lundi l'ancien président des Etats-Unis à présenter des excuses pour cette rencontre avec Nick Fuentes.

"Le président Trump a eu tort d'accorder une place à sa table à un nationaliste blanc, un antisémite et un négationniste de l'Holocauste, et je pense qu'il devrait présenter des excuses", a dit Mike Pence dans une interview télévisée avec NewsNation.

(Rédigé par Steve Holland, Susan Heavey et David Morgan, version française Bertrand Boucey)

tag.dispatch();