USA/Capitole : Le fondateur des Oath Keepers reconnu coupable de complot séditieux

reuters.com  |   |  269  mots
Photo d'archives : stewart rhodes, des oath keepers, pose lors d'une interview a eureka[reuters.com]
(Crédits : Jim Urquhart)

par Sarah N. Lynch

WASHINGTON (Reuters) - Le fondateur des Oath Keepers ("Gardiens du Serment"), Stewart Rhodes, et un autre dirigeant de la milice d'extrême droite ont été reconnus coupables mardi de complot séditieux pour leur rôle dans l'assaut meurtrier contre le Capitole, à Washington, le 6 janvier 2021.

Stewart Rhodes était accusé d'avoir fomenté un complot pour empêcher le Congrès américain de certifier la victoire de Joe Biden lors de l'élection présidentielle de novembre 2020 en ayant recours à la force.

Plusieurs milliers de partisans de l'ancien président Donald Trump, qui était à l'époque toujours le locataire de la Maison blanche, avaient mené un assaut contre le Capitole dans l'objectif d'empêcher le Congrès de certifier la victoire de Joe Biden lors de l'élection présidentielle de novembre 2020.

L'un des co-accusés de Stewart Rhodes, Kelly Meggs, a également été reconnu coupable de complot séditieux.

Les Oath Keepers sont un groupe d'activistes qui pensent que le gouvernement fédéral empiète sur leurs droits et qui s'évertuent à recruter en priorité d'anciens et d'actuels membres de la police, de l'armée et des services de secours.

Les accusations de complot séditieux et d'obstruction à une procédure officielle sont passibles d'une peine pouvant aller jusqu'à 20 ans de prison.

Deux autres procès très attendus doivent débuter le mois prochain. Des membres des Oath Keepers et des membres d'un autre groupe d'extrême droite, les Proud Boys, devront notamment répondre d'accusation de conspiration séditieuse.

(Avec la contribution d'Eric Beech et Costas Pitas; version française Camille Raynaud)

tag.dispatch();