France : La baguette de pain entre au patrimoine immatériel de l'Unesco

reuters.com  |   |  450  mots
La baguette de pain entre au patrimoine culturel de l'unesco[reuters.com]
(Crédits : Eric Gaillard)

PARIS (Reuters) - L'élaboration de la baguette de pain, symbole de l'art de vivre à la française, a été ajoutée mercredi à la liste du patrimoine culturel immatériel de l'Unesco, en vertu d'un vote survenu à Rabat au sein de l'instance onusienne.

La fidèle compagne des tablées tricolores vendue aux alentours d'un euro fait son entrée dans ce catalogue où figurent déjà le "repas gastronomique des Français", l'art de la pizza napolitaine et celui de la bière belge.

Ce classement "souligne qu'une pratique alimentaire peut constituer un patrimoine à part entière, qui nous aide à faire société", a déclaré la directrice générale de l'Unesco, Audrey Azoulay.

"Cette inscription met à l'honneur les savoir-faire des artisans-boulangers. Elle célèbre aussi toute un art de vivre à la française : la baguette est un rituel du quotidien, un élément structurant du repas, synonyme de partage et de convivialité. Il est important que ces connaissances artisanales et ces pratiques sociales puissent continuer à exister à l'avenir", a-t-elle ajouté, selon un texte transmis par ses services.

La Fédération des entreprises de boulangerie et pâtisserie a salué sur Twitter "une excellente nouvelle pour la filière" et un "atout considérable pour l'attractivité de nos métiers".

L'organisation onusienne basée à Paris a créé cette catégorie afin de protéger les pratiques culturelles et savoir-faire traditionnels, en complément de la liste de sites et monuments remarquables dont elle se porte garante.

Outre le savoir-faire de la baguette, le Comité du patrimoine culturel immatériel de l'Unesco présidé par le Maroc examine cette année, parmi 56 demandes d'inscription, la musique raï algérienne, l'harissa, purée pimentée typique de la gastronomie tunisienne, et la culture du tchaï (thé) en Azerbaïdjan et en Turquie.

La baguette de pain est composée de produits simples que sont la farine, l'eau, le sel et la levure réunis selon une technique particulière garantie par la Confédération française des boulangeries, qui veut protéger un savoir-faire menacé par la baguette industrielle. La pâte doit reposer entre 15 et 20 heures à une température comprise entre 4 et 6°C.

D'après une enquête de Fiducial réalisée en 2019, plus de 16 millions de baguettes sont façonnées chaque jour en France et vendues à un prix moyen unitaire de 0,92 euro dans quelque 32.000 boulangeries.

Pressentis cette année, les couvreurs de zinc des toits parisiens espèrent être proposés par la France pour un classement de leur savoir-faire par l'Unesco en 2024, comme l'a exprimé mercredi par communiqué leur Comité de soutien.

(Reportage Elizabeth Pineau, édité par Blandine Hénault et Kate Entringer)

tag.dispatch();