Téléchargez
notre application
Ouvrir

Le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo s'est rendu à Bagdad

reuters.com  |   |  302  mots
Le secretaire d'etat americain mike pompeo a bagdad[reuters.com]
(Crédits : Pool New)

BAGDAD (Reuters) - Le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo, qui a entamé la veille une tournée au Moyen-Orient, s'est rendu mercredi en Irak où il a rencontré des responsables politiques locaux et des soldats américains.

Il a tenu à rassurer ses interlocuteurs à propos du retrait annoncé des forces américaines de Syrie et a souligné que l'Iran restait pour Washington la principale menace pour la paix dans la région.

Cette visite du chef de la diplomatie américaine en Irak n'avait pas été annoncée. Elle n'a été confirmée par le département d'Etat qu'après le départ de Mike Pompeo de Bagdad.

La tournée du secrétaire d'Etat comprend la Jordanie, l'Egypte, Bahreïn, le Qatar, les Emirats arabes unis, l'Arabie saoudite, le Koweït et Oman.

A Bagdad, Mike Pompeo a rencontré le Premier ministre irakien Adel Abdoul Mahdi, le ministre des Affaires étrangères Mohammed al Hakim, le président du Parlement Mohammed al Halboussi et le président Barham Salih.

Dans un communiqué, le département d'Etat précise qu'il a souligné la volonté de Washington de défendre la souveraineté irakienne et de poursuivre sa coopération avec Bagdad en matière de sécurité.

Le président Salih, en réponse à la question d'un journaliste sur le maintien de forces américaines en Irak, a souligné que son pays avait besoin du soutien des Etats-Unis.

Les djihadistes de l'Etat islamique (EI) "ont été vaincus militairement, mais la mission n'est pas terminée", a-t-il dit.

L'EI mène toujours des attaques dans le nord du pays.

Les Etats-Unis maintiennent plus de 5.200 soldats en Irak, près de seize ans après la chute de Saddam Hussein.

(Ahmed Rasheed, Raya Jalabi et Lesley Wroughton; Guy Kerivel pour le service français)