Téléchargez
notre application
Ouvrir

Mexico dit avoir déployé 15.000 soldats anti-immigration dans le nord du pays

reuters.com  |   |  314  mots
Mexico dit avoir deploye 15.000 soldats anti-immigration dans le nord du pays[reuters.com]
(Crédits : Jose Luis Gonzalez)

MEXICO (Reuters) - Le Mexique a déployé près de 15.000 soldats et membres de la Garde nationale dans le nord du pays afin de lutter contre les flux de migrants clandestins qui se rendent à la frontière avec les Etats-Unis, a déclaré lundi le commandant de l'armée mexicaine.

Dans le cadre d'un accord conclu au début du mois avec Washington, le gouvernement mexicain dispose de 45 jours pour démontrer l'efficacité de mesures prises pour stopper les "caravanes" de migrants venus d'Amérique centrale, sous peine de voir le président américain Donald Trump mettre à exécution sa menace de taxer tous les produits importés du Mexique.

Selon l'agence nationale mexicaine de migration, les Etats-Unis ont accéléré les renvois de migrants clandestins effectués quotidiennement depuis la ville frontalière d'El Paso, au Texas, à destination de Ciudad Juarez.

Il est très rare que Mexico fasse appel à des forces de sécurité pour lutter contre l'immigration clandestine à la frontière nord, mais le commandant de l'armée, Luis Cresencio Sandoval, a déclaré que l'aide des soldats était nécessaire dans la réalisation des opérations menées par les agents des services de l'immigration.

En plus du vaste contingent de soldats déployés dans le nord du pays, 6.500 membres de la Garde nationale ont été envoyés dans le sud, à la frontière avec le Guatemala par laquelle de nombreux migrants clandestins entrent au Mexique et poursuivent leur route vers les Etats-Unis.

Il serait impossible pour les services de l'immigration de s'en sortir seuls face aux flux de migrants, a déclaré Sandoval lors d'une conférence de presse. "C'est pourquoi nous fournissons un appui, c'est une stratégie adoptée pour les deux frontières", a-t-il ajouté.

(Dave Graham, avec Frank Jack Daniel et Lizbeth Diaz; Jean Terzian pour le service français)