Téléchargez
notre application
Ouvrir

France/Auto : La pénurie de puces commence à peser sur les commandes, selon le CCFA

reuters.com  |   |  350  mots
France/auto: la penurie de puces commence a peser sur les commandes, selon le ccfa[reuters.com]
(Crédits : Kim Kyung Hoon)

par Gilles Guillaume

PARIS (Reuters) - La pénurie de composants électroniques qui perturbe depuis plusieurs semaines la production des constructeurs automobiles à travers le monde a commencé à peser sur les prises de commandes de voitures en France fin février, a déclaré lundi un porte-parole du Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA).

Selon le baromètre mensuel du CCFA, un indicateur avancé des immatriculations futures, les commandes de voitures neuves dans l'Hexagone ont reculé de 8,1% le mois dernier contre +0,2% en janvier.

Les immatriculations de voitures neuves en France ont quant à elles chuté de 20,95% en février, leur septième mois consécutif de baisse, les particuliers préférant jouer la prudence avant de puiser dans leur épargne pour renouveler leur véhicule.

Sur deux mois, le marché accuse désormais une baisse de 14% environ, mais le CCFA a maintenu sa prévision d'un rebond des immatriculations d'environ 9% sur l'ensemble de 2021, sauf en cas de reconfinement, tous les constructeurs tablant sur un bon second semestre.

Le premier semestre risque en revanche d'être perturbé par les difficultés d'approvisionnement en puces venues d'Asie, conséquence du boom de la demande informatique pour les besoins du télétravail et des loisirs pendant la pandémie.

Renault a estimé fin février, lors de la publication de ses résultats annuels, que le plus dur de la crise des composants devrait être passé après l'été, mais que l'impact total sur sa production de l'année pourrait atteindre environ 100.000 véhicules. Une porte-parole du groupe au losange a indiqué lundi qu'il continuait d'arrêter ponctuellement l'activité de certains de ses sites, principalement en Roumanie, au Maroc et en Espagne.

Stellantis, né de la fusion entre PSA et FCA, poursuit lui aussi son pilotage quotidien.

Lundi, une ligne du site de Sochaux (ex-PSA) était à l'arrêt, tout comme l'usine italienne de Cassino (ex-FCA). Le site mexicain de Toluca (ex-FCA) restera quant à lui arrêté jusqu'au mois d'avril, a dit une porte-parole du constructeur franco-italo-américain, qui publiera ses résultats annuels mercredi.

(Gilles Guillaume, édité par Jean-Michel Bélot)