Téléchargez
notre application
Ouvrir

Le monde se trouve à un tournant, dit Zelensky à Davos

reuters.com  |   |  353  mots
Le monde se trouve a un tournant, dit zelensky a davos[reuters.com]
(Crédits : Arnd Wiegmann)

DAVOS, SUISSE (Reuters) - Le président ukrainien Volodimir Zelensky a déclaré lors du Forum économique mondial de Davos, lundi, que le monde se trouvait à un tournant et devait renforcer les sanctions contre la Russie, afin d'avertir les autres pays qui envisagent de faire usage de la force.

"L'histoire est à un tournant (...) C'est vraiment le moment où l'on décide si la force brute va dominer le monde", a déclaré Volodimir Zelensky dans une allocution diffusée par liaison vidéo.

Son discours a donné le coup d'envoi du Forum économique mondial. Contrairement aux années précédentes, les institutions gouvernementales et les entreprises privées russes n'ont pas été invitées dans la station alpine.

L'ancienne "Maison de la Russie", base de Moscou à Davos ces dernières années, a été transformée en "Maison des crimes de guerre russes" par des artistes ukrainiens, qui y exposent des photos de la misère et de la dévastation causées par la guerre en Ukraine.

Volodimir Zelensky a exhorté les pays à exercer davantage de pression sur Moscou et les a accusés de ne pas pousser la politique de sanctions jusqu'au bout.

Il a demandé un embargo sur le pétrole, le blocage de toutes les banques russes et la fin des rapports commerciaux. Les entreprises étrangères devraient se retirer complètement de la Russie, et l'industrie informatique russe devrait être coupée de l'Occident, a déclaré le chef d'État ukrainien.

Les sanctions doivent créer un précédent afin de dissuader tout autre agresseur dans les décennies à venir, a-t-il déclaré, ajoutant que la Russie avait provoqué son déclin par ses propres actions.

Le changement de nom de la "Maison de la Russie" "est un exemple de leur transformation, de ce que la Russie s'est fait à elle-même, de devenir un État de criminels de guerre et de ce que cela apporte au monde : cela inspire d'autres agresseurs potentiels à agir", a déclaré Volodimir Zelensky.

(Reportage Sabine Siebold, Natalia Zinets et Conor Humphries ; version française Augustin Turpin, édité par Kate Entringer)

2 mn