Téléchargez
notre application
Ouvrir

L'armée russe lance un assaut total contre Sievierodonetsk

reuters.com  |   |  503  mots
L'armee russe lance un assaut total contre sievierodonetsk[reuters.com]
(Crédits : Alexander Ermochenko)

par Pavel Polityuk

KYIV/SLOVIANSK, Ukraine (Reuters) - L'armée russe a lancé toutes ses forces dans la bataille pour finir d'encercler puis conquérir les villes jumelles de Sievierodonetsk et Lyssytchansk, ce qui lui permettrait de contrôler la totalité de la région de Louhansk, un de ses objectifs affichés dans le Donbass.

Les forces ukrainiennes résistent depuis des semaines à la poussée russe dans ce secteur mais soumises à un déluge de feu qui ne laisse aucun bâtiment intact, elles semblent avoir de plus en plus de mal à repousser les offensives répétées lancées par l'armée russe sur trois axes.

L'encerclement des troupes ukrainiennes qui défendent la poche de Sievierodonetsk pourrait préfigurer d'une nouvelle issue à la Marioupol, le grand port sur la mer d'Azov dont la garnison a finalement dû se rendre après trois mois de siège.

"L'ennemi concentre tous ses efforts sur l'offensive visant à encercler Lyssytchansk et Sievierodonetsk", a déclaré le gouverneur ukrainien de la province de Louhansk, Serhiy Gaïdaï, qui se trouve encore dans la région.

"L'intensité des tirs contre Sievierodonetsk s'est démultipliée, ils détruisent la ville", a-t-il déclaré à la télévision ukrainienne, précisant que 15.000 habitants s'y trouveraient encore.

Un journaliste de Reuters qui s'est rendu à Bakhmout, un peu plus à l'Ouest, a vu et entendu d'intenses bombardements le long de l'autoroute qui mène à Lyssytchansk. Des chars, des véhicules blindés, des lance-roquettes multiples et des soldats ukrainiens se dirigeaient vers les lignes de front pour venir en renfort aux défenseurs des deux villes.

LE MÉTRO DE KHARKIV ROUVRE

Selon Serhiy Gaïdaï, l'armée ukrainienne a réussi à chasser les forces russes du village de Tochkivka, à la périphérie Sud de Sievierodonetsk. Reuters n'a pu confirmer cette information de source indépendante.

Après avoir parachevé la conquête de Marioupol, la Russie semble impatiente de parvenir à ses objectifs minimum du début de la guerre, la prise de la totalité des régions de Louhansk et Donetsk, en partie contrôlées par les séparatistes prorusses depuis 2014 et dont le président Vladimir Poutine a reconnu "l'indépendance" en février.

Les Ukrainiens tentent de leur côté de gagner du temps avant de recevoir davantage d'armes modernes des pays occidentaux, dont ils espèrent qu'elles pourront leur permettre de lancer une contre-offensive dans le Donbass, sur le modèle de celle qui leur a permis de repousser l'armée russe aux environs de Kharkiv au début du mois.

Symboliquement, trois mois jour pour jour après le début de l'invasion, les autorités de la deuxième ville ukrainienne comptaient rouvrir mardi le métro souterrain, qui a servi de refuge aux habitants pendant plus de deux mois d'intenses bombardements russes.

(Reportage de Pavel Polityuk et Natalia Zinets à Kyiv, Oleksandr Kozhukhar à Lviv et un journaliste de Reuters à Sloviansk ; version française Tangi Salaün, édité par Sophie Louet)

2 mn