En Marche ! remporterait haut la main les élections législatives (sondage)

Par latribune.fr  |   |  580  mots
Emmanuel Macron, le 17 février 2015, à l'Assemblée nationale en tant que ministre de l'Economie. (Crédits : Reuters)
Cette enquête Opinionway-SLPV Analytics pour Les Echos a été relayée par Reuters hier soir à 19 heures, juste avant le face-à-face entre les deux finalistes de la présidentielle. Cette étude indiquait alors un rapport de force à la future Assemblée nationale largement en faveur du candidat d'En Marche. Le Parti socialiste serait complètement laminé, mais il serait loin d'être le seul.

La majorité absolue à l'Assemblée est de 289 députés. Et, selon une enquête Opinionway-SLPV Analytics pour Les Echos publiée hier soir mercredi 3 mai, le mouvement d'Emmanuel Macron, En Marche!, obtiendrait de 249 à 286 députés aux élections législatives de juin en France métropolitaine.

Le Front National, le parti d'extrême-droite dirigé par Marine Le Pen, n'aurait que 15 à 25 députés. C'est-à-dire encore moins que le Parti socialiste, pourtant laminé, avec 28 à 43 sièges.

Les Républicains et l'UDI crédités de 200 à 210 députés

Le grand challenger d'En Marche! à la future Assemblée nationale, serait le parti Les Républicains et ses alliés centristes de l'UDI, qui sont crédités de 200 à 210 députés.

Quant au Front de gauche, qui réunit le Parti de gauche de Jean-Luc Mélenchon, candidat de la France Insoumise arrivé 4e au premier tour de la présidentielle, et le Parti communiste, il n'obtiendrait que 6 à 8 sièges. En l'état actuel des choses, sachant que les "insoumis" de Mélenchon, qui n'ont reçu encore aucune consigne de vote pour le second tour, se sont prononcés à 65% pour un vote blanc ou nul, ou pour l'abstention, selon un sondage en ligne dont les résultats ont été publiés mardi 2 mai.

Commentant les résultats de cette enquête publiés hier soir, le directeur général adjoint d'OpinionWay, Bruno Jeanbart, a estimé que le candidat d'En Marche! aurait de quoi constituer une vraie majorité, voire que la majorité absolue était à portée de main.

"Cela montre qu'il n'est pas impossible qu'En Marche ! atteigne la majorité absolue dans l'hypothèse haute, avec les Français de l'étranger et l'Outre-mer. (...) Dans l'hypothèse basse, EM serait le groupe principal, ce qui est suffisant pour essayer de constituer une majorité. La question c'est de savoir comment et avec qui."

Au sortir d'un débat, de l'avis général, largement dominé par Emmanuel Macron, l'hypothèse de la majorité absolue de ses représentants à l'Assemblée nationale n'est pas la plus improbable.

La gauche socialiste et radicale grande perdante

Emmanuel Macron, favori des sondages, a créé En Marche ! il y a à peine plus d'an, le 6 avril, avec l'intention de casser le classique clivage droite-gauche et l'alternance entre les deux principaux partis de gouvernement qui se partagent le pouvoir depuis des décennies.

Cette étude confirme jusqu'à un certain point la recomposition du paysage politique français, au détriment essentiellement de la gauche socialiste et radicale.

Il y aurait ainsi au second tour 90 à 116 duels EM-FN, 180 duels EM-droite, 46 duels EM-gauche, 154 duels droite/FN, 32 triangulaires FN-droite-EM et six à 32 duels gauche-FN

Si cette étude dit vrai, le PS serait ainsi encore plus affaibli que lors des législatives de 1993, lors desquelles ils n'avaient obtenu que 57 sièges.

___

Méthodologie

Cette enquête, qui porte sur 535 des 577 sièges de l'Assemblée nationale, s'appuie sur des sondages d'intention de vote au premier tour des législatives par force politique, avec pour hypothèse que chaque grand courant représenté à la présidentielle présentera des candidats. Est également prise en compte la structure de l'électorat à partir des résultats des élections de 2012, des régionales de 2015 et du premier tour de la présidentielle de 2017, avec un bonus aux sortants qui se représentent.

(avec Reuters)

___

DIMANCHE 7 MAI, rendez-vous sur le site de La Tribune pour suivre en DIRECT les résultats du second tour de l'élection présidentielle.