François Fillon ne sera pas le leader des Républicains pour les législatives

 |   |  306  mots
Assumant sa défaite et sa responsabilité, François Fillon se retire de la bataille des législatives.
Assumant sa défaite et sa responsabilité, François Fillon se retire de la bataille des législatives. (Crédits : CHRISTIAN HARTMANN)
Tout en assurant que son parti peut "obtenir un score favorable" lors des élections législatives du mois de juin, François Fillon a annoncé ce lundi qu'il ne mènera pas cette bataille, ne s'estimant plus légitime.

"Cette défaite est la mienne, j'en assume les responsabilités", avait-il déclaré hier soir, peu après l'annonce des résultats du premier tour de l'élection présidentielle, qui l'ont vu finir troisième derrière Emmanuel Macron et Marine Le Pen. Et en assumer les responsabilités implique donc, selon le candidat perdant, de se présenter devant le bureau politique de LR... et d'annoncer son retrait de la campagne des législatives.

François FIllon a en effet affirmé lundi devant les responsables des Républicains qu'il comptait redevenir "un militant de cœur parmi les autres", considérant qu'il n'a plus "la légitimité" pour mener la bataille des législatives les 11 et 18 juin. L'ancien candidat reste toutefois persuadé que "Les Républicains peuvent obtenir un score favorable qui sera utile à la France" et les appelle donc à "rester unis et à ne pas [se] disperser dans des combinaisons pré-électorales".

Fillon se retire mais ne se "dérobe pas"

Le candidat a également tenu, comme annoncé, à assumer pleinement son échec dans la déclaration lue devant l'instance exécutive du parti : "J'ai conscience de votre désarroi, j'ai mal pour nos électeurs et nos militants. Je pense à eux, à leur colère et à leur tristesse. Ils n'ont rien à se reprocher. J'étais leur chef, j'ai été battu : je ne me dérobe pas".

"L'élection présidentielle est une chose : il s'agit d'éviter à notre pays le choc de l'extrême droite. Mais avec les législatives, une autre bataille commence", a-t-il poursuivi. Tout en souhaitant "bon courage" aux membres des LR pour cette nouvelle bataille électorale, François Fillon a déclaré qu'il lui fallait désormais "penser [sa] vie autrement" et "panser les plaies" de sa famille.

Lire aussi : Présidentielle 2017: Gros coup de blues chez Fillon

(avec Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/05/2017 à 18:51 :
Comment a t'il pu appeler à voter Macron alors que c'est ce dernier qui l'a dégagé ?

L'amour propre, un sentiment inconnu en politique.
a écrit le 25/04/2017 à 11:50 :
le mieux est qu'il se fasse discret, et qu'il se retire dans son château de Sablé sur Sarthe. Sa responsabilité est immense dans la défaite de la droite et le retour à la réalité, que son égo démesuré l'empêchait de voir, va peut être lui faire comprendre que tout n'est pas du à un représentant de la république, fut il ancien 1er ministre.
a écrit le 25/04/2017 à 10:09 :
F.F nous a trop pris pour des moutons et nous lui avons prouvé que NON. Aussi à tous les politiciens de tout bord retenez bien ceci....nous avons le pouvoir de vous virer.....ne vous croyez pas intouchables...le peuple de France n'est pas dupe de vos magouilles et n'a pas comme vous la ' mémoire courte '
Réponse de le 25/04/2017 à 11:10 :
Ah bon? Macron est un pur produit du système néolibéral, il est entouré et soutenu par des dizaines de vieux énarques opportunistes. Le FN est un plan B souverainiste auto-entretenu par les médias qui de toute manière ne récupéra rien du capital pour le rendre peuple. Nous sommes toujours dans une impasse qui nous isole et alimente la haine ou le désespoir des pays du Sud ou des pays moins bien développés envers nous.
a écrit le 25/04/2017 à 9:50 :
Fillon n'a pas démérité: 20% malgré le harcelement mediatique!!
ça va etre la foire d'empoigne à qui veut prendre la suite....
Je trouve regrettable qu'il lache la rampe...meme si je peux comprendre qu'il ait eu sa dose
Alors???
a écrit le 25/04/2017 à 8:35 :
" .... panser les plaies de sa famille. .... "
Avec ce qu'il a soutiré a la République nul doute qu'il pourra acheter autre chose que des génériques voire l'emmener toute a l'hopital américain !
a écrit le 25/04/2017 à 8:03 :
Fillon devra rechercher pourquoi sa conception de l'économie n'est pas la bonne. Je lui conseille de prendre contact avec Jean Tirole, avec les rédacteurs de la note n°6 du CAE, avec la rédactrice de la note sur la réforme fiscale de Coe-Rexecode, de lire le livre de Benjamin Dessus "déchiffrer l'énergie", et de tenir compte du role de l'énergie dans le développement de l'économie. Bonne chance.
a écrit le 24/04/2017 à 21:47 :
ump, lr, la machine à perdre. 2 presidentielles successives plus que faciles à gagner perdues. merci pour le peuple de droite.
a écrit le 24/04/2017 à 21:16 :
Les Républicains n'ont pas besoin de leader, les Républicains n'existent plus, ils ont été noyés par Macron et Hollande ...

Le prétendu leader a été inutile aux Républicains puisqu'il a lui même fait la promotion de Macron HOLLANDE ;

Fillon, quelle farce, Nadine Morano et Copé s'en étouffent ...
a écrit le 24/04/2017 à 20:28 :
Il aurait fallut partir avec les honneurs et ne pas s'accrocher comme un morpion et surtout ne pas menacer votre partis LR de represaille et de guerre quand vous etiez en position de force aujourd'hui vous degagé et vous etes en position de faiblesse et croyez moi vous ne faite pas pitié vous aimez les vestes savourez cette derniere qui est contrairement aux autres tres légale

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :