L'Allemagne prête à ouvrir ses frontières à 10.000 réfugiés ce samedi

Par latribune.fr  |   |  237  mots
Des migrants viennent de sortir d'un train dans une station ferroviaire ce samedi matin à Vienne (Autriche). (Crédits : Reuters)
Les Allemands s'attendent à l'arrivée de plusieurs milliers de réfugiés passés par la Hongrie et l'Autriche. Face à ce flux humain, l'Union européenne n'a pu arrêter une position commune pour répartir l'accueil. Certains pays, comme la Pologne, refusent le principe de la répartition par quotas proposé par la Commission européenne.

La police allemande s'attend à ce que 10.000 réfugiés en provenance de Hongrie arrivent dans la journée de samedi via l'Autriche.

Quelque 4.000 d'entre eux ont d'ores et déjà franchi dans la nuit de vendredi à samedi la frontière autrichienne.

Compte tenu de la "situation d'urgence à la frontière hongroise", l'Autriche et l'Allemagne ont accepté d'ouvrir leurs frontières aux réfugiés massés en Hongrie, a annoncé vendredi soir le chancelier autrichien Werner Faymann sur sa page Facebook.

Alors que l'Allemagne et la France se sont rangées jeudi derrière sa proposition de quotas obligatoires, la Commission européenne va proposer aux Vingt-Huit de prendre en charge jusqu'à 160.000 demandeurs d'asile arrivés ces dernières semaines en Italie, en Grèce et en Hongrie.

Mais la Hongrie, la République tchèque, la Slovaquie et la Pologne rejettent toujours à la mise en place de quotas de répartition. Depuis le début de l'année, 300.000 personnes ont essayé de traverser la Méditerranée au péril de leur vie et plus de 2.600 y ont trouvé la mort.

La photographie du corps d'un petit garçon syrien de 3 ans échoué sur une plage turque cette semaine est venue résumer la tragédie des migrants qui, depuis des mois, fuient leurs pays en Afrique, au Proche-Orient ou en Asie pour rejoindre l'Europe afin d'échapper à la guerre et à la misère.

(avec Reuters)