Migrants : les soins préventifs coûtent bien moins cher que les soins d'urgence

 |   |  402  mots
L'étude se penche notamment sur trois pays comptant d'importantes communautés de migrants en situation irrégulière, l'Allemagne, la Grèce et la Suède, et sur deux problèmes de santé courants, l'hypertension artérielle et les soins prénatals.
L'étude se penche notamment sur trois pays comptant d'importantes communautés de migrants en situation irrégulière, l'Allemagne, la Grèce et la Suède, et sur deux problèmes de santé courants, l'hypertension artérielle et les soins prénatals. (Crédits : © Hannibal Hanschke / Reuters)
Pour les Etats membres, la fourniture de soins de santé réguliers aux migrants en situation irrégulière pourrait générer de 9% à 69% d'économies selon les pathologies, a calculé l'Agence des droits fondamentaux de l'Union européenne.

A ceux que l'argument humanitaire ne convainc pas totalement, qu'ils regardent l'angle économique, alors. Tel pourrait être le sens de la dernière étude de l'Agence des droits fondamentaux de l'Union européenne (ou European Union Agency for Fundamental Rights, FRA) qui révèle que le choix de priver de soins préventifs nombre de migrants en situation irrégulière dès leur entrée dans l'UE est, pour les Etats membres, loin d'être judicieux au plan budgétaire.

Si les traitements nécessaires étaient délivrés aux sans-papiers avant qu'ils ne deviennent urgents, les dépenses de santé engagées par les pays européens afin de soigner les migrants s'en trouveraient réduites, calcule en effet la FRA.

L'étude est axée sur deux pathologies, observées dans trois pays

L'étude se penche notamment sur trois pays européens qui comptent d'importantes communautés de migrants en situation irrégulière: l'Allemagne, la Grèce et la Suède, où les pouvoirs publics participent à l'apport des soins de santé mais selon des modèles de financement très différents. Deux problèmes médicaux courants dans l'UE comme parmi les migrants ont été sélectionnés: l'hypertension artérielle et les soins prénatals.

Or, analyse la FRA, dans ce périmètre, et sur la base des données disponibles, l'accès des migrants aux dépistages et aux traitements médicaux préventifs offre un rapport coût/efficacité très supérieur à l'accès aux traitements d'urgence, bien plus coûteux.

Des économies allant jusqu'à 69% sur deux ans

En particulier, s'agissant de l'hypertension, la fourniture de soins de santé réguliers aux patients hypertendus, en contribuant à prévenir plus de 300 AVC et plus de 200 crises cardiaques pour 1.000 migrants dans chaque pays, pourrait entraîner une économie d'environ 9% en l'espace d'un an, de 13% après cinq ans et de 16% au cours de la vie.

De meilleurs soins prénatals pourraient même générer des économies atteignant jusqu'à 48% en Allemagne et en Grèce, et jusqu'à 69% en Suède en l'espace de deux ans, ajoute la FRA.

Ces considérations ne font que s'ajouter à l'obligation pesant déjà sur les Etats de fournir des soins de santé adéquats aux migrants, relevant du respect de leurs droits fondamentaux, rappelle la FRA. Mais l'argument économique pourrait contribuer à convaincre les derniers sceptiques.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/09/2015 à 16:24 :
Ils vont bientôt nous couter plus cher que les fonctionnaires et les chômeurs réunis.
a écrit le 05/09/2015 à 16:00 :
Quel que soit le domaine, la prévention ne fait pas la une des médias.
a écrit le 05/09/2015 à 14:36 :
Tout d'abord, vous remplacez le terme migrant par celui de réfugié, ce qui n'est pas la même chose. Puis, c'est bien de vouloir s'occuper des réfugiés, mais que font les gouvernements pour mettre fin aux massacres qui font fuire ces populations ? Rien , comme d'habitude. D'ailleurs à quoi sert l'ONU ?
a écrit le 05/09/2015 à 6:48 :
c'est pas au pays d'accueil de fournir ni les soins preventifs ni les soins curatifs!
pour memo il est marque dans les traites europeens que les citoyens europeens peuvent circuler librement, mais sans etre a la charge du pays qui les recoit
pourquoi les extracommunautaires seraient mieux traites que les autochtones ou que leurs concitoyens europeens?
Réponse de le 05/09/2015 à 10:04 :
il faut qu'ils aillent tous en Allemagne, Merkel et l'Allemagne ont besoin d'eux.
L'Allemagne a besoin de main d'oeuvre!
a écrit le 04/09/2015 à 19:57 :
Dans ce cas pourquoi les soins préventifs ne sont pas accordés aux fançais à titre gratuit comme pour les migrants ?
Réponse de le 06/09/2015 à 10:11 :
@sansdec: parce qu'il faut un payeur et un profiteur, et toi, en tant que Français,t'es du mauvais côté de la barrière :-)
a écrit le 04/09/2015 à 19:48 :
Migrants : les soins préventifs coûtent bien moins cher que les soins d'urgence.

Ok, mais il faut également étudier le point de vu suivant : Respect du traité de Schengen. C'est à dire que ne pas accepter de sans papiers entrer illégalement coute bien moins cher que les soins préventifs. Voila la vrai vérité. Autrement, le monde entier n'a qu'à venir en France pour bénéficier de soins préventifs.
a écrit le 04/09/2015 à 18:01 :
Soins + allocations et aides diverses. Et en plus, ils ont le culot de nous dire qu'on pourrait les traiter mieux. Pourquoi pas caviar et champagne pour leur arrivée chez nous...pendant qu'on sert la soupe à la grimace aux nôtres :-)
a écrit le 04/09/2015 à 17:17 :
2 Centres Hospitaliers de France dont Marseille en pôle position ont dépassé le milliard d'euros de Dettes. Le déficit primaire de la France dépasse le milliard d'euros par jour.

L'Urssaf vie ses dernières heures, ça va être beau.
a écrit le 04/09/2015 à 16:34 :
La meilleure économie est de ne pas avoir à soigner le reste de la planète. Egoïste comme raisonnement ? A force d'ouvrir nos portes à des populations dont la religion v aà l'encontre de nos valeurs, la fin de l'histoire risque d'être dramatique. Et ces gens ne se soucieront pas du tout de notre santé dans quelques années... Il faut arrêter d'être naïf. L'Arabie Saoudite est à un jet de pierre de la Syrie, pourquoi les syriens musulmans n'y vont pas ? Ils ont à peu près les mêmes valeurs, non ? Pourquoi faire des milliers de kilomètres vers des pays chrétiens ?
a écrit le 04/09/2015 à 15:51 :
De 9 à 69 % d'économie, autrement dit une marge d'erreur non négligeable de 87% environ, ce qui est sûr par contre c'est qu'il faut s'attendre à une sérieuse augmentation de nos cotisations sociales, des hôpitaux saturés, des urgences agressés, des Médecins plus stressés et Nous qu'on accusera de tous les maux possibles.
a écrit le 04/09/2015 à 14:52 :
Il est évident que la prévention coûte moins cher que l'urgence mais qui finance la prévention?
Un petit plus sur nos petites cotisations ,un petit impôt supplémentaire ou une petite taxe ?
Je suis sur que nos gouvernants ont la solution.
a écrit le 04/09/2015 à 13:42 :
Il y a aussi:
L'entretien coute moins cher que les réparations
La paix coute moins cher que la guerre
L'instruction coute moins cher que l'ignorance
L'amour coute moins cher que la haine
La seule chose qui coute, en fait, ce sont les études à la con.
Cordialement
a écrit le 04/09/2015 à 13:12 :
Ok pas de problème.. que les dividendes du CAC40 soient en partie distribués aux migrants et aux nécessiteux d'Europe. Aucun problème non?
Réponse de le 04/09/2015 à 16:37 :
... et que la partie de revenus mensuels supérieure à 2.000 euros par famille soit distribuée au reste du monde (avec 2.000 euros, on peut survivre sans problème. Que ceux qui possèdes des appartement oùù villa avec plus de 20m2 par personne accueillent sous leur toit le nombre demigrant proportionnel (200m2 pour une famille de 4 ? Obligation d'accueillir 6 migrants).

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :