Migrants en Europe : le débat autour des quotas s'accélère

 |   |  528  mots
Le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés a estimé à 300.000 le nombre de réfugiés et migrants ayant traversé la mer Méditerranée puis débarqué en Grèce et en Italie en 2015.
Le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés a estimé à 300.000 le nombre de réfugiés et migrants ayant traversé la mer Méditerranée puis débarqué en Grèce et en Italie en 2015. (Crédits : Reuters)
L'ONU a appelé à répartir au moins 200.000 demandeurs d'asile au sein de l'Union européenne, avec la contribution de tous les pays membres. La Commission table, quant à elle, sur 160.000, mais la Pologne, la Hongrie, la Slovaquie et la République tchèque s'opposent à tous quotas.

Publié le 04/09/2015 à 12:15. Mis à jour le 04/09/2015 à 12:45.

Alors que l'Allemagne et la France se sont rangées jeudi derrière sa proposition de quotas obligatoires, sans pour autant proposer de chiffres, la Commission européenne étudie la possibilité de demander aux Vingt-Huit de prendre en charge 160.000 demandeurs d'asile arrivés ces dernières semaines en Italie, en Grèce et en Hongrie.

C'est quatre fois plus que ce que proposait l'exécutif européen en mai dernier. Il demandait alors la prise en charge par l'ensemble des pays européens de 40.000 demandeurs d'asile arrivés en Italie et en Grèce. Cette fois-ci, il envisage de tripler ce nombre en raison de l'afflux de migrants durant l'été et d'y ajouter 50.000 demandeurs d'asile arrivés en Hongrie.

300.000 demandeurs d'asile en 2015, selon l'ONU

Mais pour l'ONU, c'est insuffisant. Le haut-commissaire de l'ONU pour les réfugiés (HCR), Antonio Guterres, a appelé vendredi 4 septembre à répartir au moins 200.000 migrants dans toute l'Union européenne, avec des quotas obligatoires, estimant que "l'Europe est confrontée à son plus grand afflux de réfugiés depuis des décennies".

Les personnes qui ont une demande de protection valide (...) doivent ensuite bénéficier d'un programme de réinstallation de masse, avec la participation obligatoire de tous les Etats membres de l'UE, a écrit l'ancien Premier ministre portugais.

Il a expliqué qu'"il s'agit avant tout d'une crise de réfugiés, pas seulement d'un phénomène migratoire". Et qu'il faut "prendre des mesures urgentes et courageuses pour stabiliser la situation puis trouver un moyen de partager véritablement la responsabilité à moyen et long terme".

Le 28 août, le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés a estimé à 300.000 le nombre de réfugiés et migrants ayant traversé la mer Méditerranée puis débarqué en Grèce et en Italie en 2015. Or, les offres volontaires des pays ne dépassent pas aujourd'hui 32.000 places, rapporte Reuters.

Réunion des ministre européens

Par ailleurs, les ministres européens des Affaires étrangères se retrouvent vendredi 4 septembre à Luxembourg autour de ce dossier. Mais Union européenne fait face à d'importantes divisions. Quatre pays de l'Est (Hongrie, République tchèque, Slovaquie et Pologne) réticents à ouvrir leurs frontières et opposés aux quotas, se réunissent de leur côté à Prague. La Hongrie a d'ailleurs achevé un mur anti-migrants à sa frontière avec la Serbie.

Le président du Conseil européen Donald Tusk s'est d'ailleurs inquiété d'une "division entre l'est et l'ouest de l'Union européenne".

Le Royaume-Uni se dit prêt à faire un geste

Plus tard vendredi, le Premier ministre britannique a annoncé que le Royaume-Uni est prêt à "en faire davantage" pour surmonter la crise des migrants en Europe et à accueillir "des milliers de réfugiés syriens supplémentaires"

David Cameron tente ainsi de calmer les critiques lui reprochant de ne pas s'impliquer suffisamment dans la crise des réfugiés. Selon les chiffres officiels, seules 216 "personnes vulnérables" ont été accueillies en tant que réfugiés au Royaume-Uni depuis mars 2014 et au total 5.000 Syriens ont obtenu l'asile au cours des quatre dernières années.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/09/2015 à 10:51 :
Puisque nos dirigeants ne nous demandent jamais notre avis, pourquoi continuons nous à voter pour eux depuis 40 ans.?? C'est facile de "gueuler" en permanence mais nous sommes les principaux responsables de la mise en place de cette oligarchie (UMPS) qui une fois installée au pouvoir par nos votes, fait ce qu'elle veut...! Aujourd'hui il faudrait enfin se poser la vraie question : Doit on continuer à supporter ce pouvoir monarchique ou oligarchique, (comme vous voulez) pendant encore longtemps ?? La réponse est d'une simplicité élémentaire et c'est à nous de l'apporter ...! A mon avis, aucun des partis actuels n'a la capacité de résoudre nos problèmes tant que nous ne changerons pas de système politique. Seule la mise en place d'une vraie démocratie participative pourra nous sauver du désastre qui se profile. Il ne sert à rien de contester en permanence si nous ne décidons pas de prendre en main notre destin. C'est très facile, il suffit juste de le vouloir......!
a écrit le 06/09/2015 à 9:50 :
Si l'Allemagne veut faire entrer des milliers de migrants parce qu'elle manque de main d'oeuvre il est stupide de penser que la France puisse en faire autant avec des millions de chômeurs, une dette, des déficits énormes.
Les Ir-responsables publics veulent faire un coup politique avec l'argent des contribuables alors qu la plupart d'entre eux ne paient pas les impôts dont ils devraient s'acquitter.
La solution qui consiste à un accueillir 200000 sera un formidable aspirateur à la ruée vers l'Europe, entraînant de nouveaux drames.
Non, les Africains qui fuient la guerre ne peuvent pas trouver la solution hors de l'Afrique,
Qu'attendent les émirats pour les recevoir ?
a écrit le 05/09/2015 à 13:07 :
Pourquoi ? Parce que l'Europe s'est auto-dégénérée par les deux guerres mondiales. La suite en a été la continuation de l'empire britannique par l'empire américain avec l'Angleterre comme cheval de Troie. L'Union Européenne et l'Otan ont été voulues par le vainqueur de Yalta et ne sont que des supplétifs au service de l'hégémonie du vainqueur. Les guerres dé démocratisation en Orient ont ravagé les Etats défaits et installé les conflits permanents. La Grèce démolie miséreuse a besoin des sous de l'U.E pour accueillir les flots de migrants voisins. Le cheval de Troie britannique a obtenu un statut d'exonérations de solidarité et de souveraineté, logique ayant été un des vainqueurs de la seconde guerre mondiale et non un vaincu libéré. Alors, les leçons de morale....à quoi bon , dans pareil capharnaûm servile ?
a écrit le 05/09/2015 à 13:07 :
Pourquoi ? Parce que l'Europe s'est auto-dégénérée par les deux guerres mondiales. La suite en a été la continuation de l'empire britannique par l'empire américain avec l'Angleterre comme cheval de Troie. L'Union Européenne et l'Otan ont été voulues par le vainqueur de Yalta et ne sont que des supplétifs au service de l'hégémonie du vainqueur. Les guerres dé démocratisation en Orient ont ravagé les Etats défaits et installé les conflits permanents. La Grèce démolie miséreuse a besoin des sous de l'U.E pour accueillir les flots de migrants voisins. Le cheval de Troie britannique a obtenu un statut d'exonérations de solidarité et de souveraineté, logique ayant été un des vainqueurs de la seconde guerre mondiale et non un vaincu libéré. Alors, les leçons de morale....à quoi bon , dans pareil capharnaûm servile ?
a écrit le 05/09/2015 à 11:35 :
tous ces migrants sont pour la plupart des musulmans ! pourquoi ne vont ils pas se réfugier dans ces grands pays musulmans riches à milliards des revenus du pétrole : Qatar , Arabie , Algérie ou de la drogue : Maroc : son roi est l'homme le plus riche du monde! c'est pas à l'Europe de les prendre en charge
Réponse de le 05/09/2015 à 16:59 :
Cher ou chère Romany,

Pourquoi en Europe ? Tout simplement pour islamiser notre continent !
Nos dirigeants sont tombés dans le piège sans tenir compte de l'intérêt des populations autochtones.
Réponse de le 07/09/2015 à 12:58 :
@Romany: Comment vous dire le facteur religieux ne fait pas tout... La Syrie et L'Irak ont été des pays aux société plus avancé socio-culturelllement (plus laïques d'un point de vue moyen oriental) que les monarchies petrolière du golfe (obscurantisme religieux). Ceci est une des raisons. Un deuxième raison est que le conflit armé qui sévit dans ces pays, est alimenté justement par les pétromonarchies en question en première ligne (en seconde ligne se sont les USA, l'EU et les pays atlantistes qui tirent les ficelles). Troisièmement le facteur economique joue aussi.
a écrit le 05/09/2015 à 11:21 :
Excusez-moi, J'ai oublié de dire que nous avons assisté sans réagir au massacres planifiés de milliers de Chrétiens d'Orient dans tous les pays musulmans, si je me souviens bien personne n'a déclaré, qu'il faudrait les accueillir sur notre sol, ( ni les médias et encore moins nos politiques), pourtant ces populations qui nous sont très proches culturellement sont intégrables à 100 %. Moralité, il n'y a pas de pires parents que ceux qui sacrifient leurs propres enfants, pour afficher une respectabilité de façade.
a écrit le 05/09/2015 à 11:00 :
Basta, basta la tragi-comédie. Les commentaires des lecteurs dans les pays européens, notamment en France, Allemagne et Italie, montrent dans leur écrasante majorité, que les peuples européens nes ont pas dupes. Les émissions de télévision, les tentatives d'émouvoir les opinions par des journalistes aux ordres qui pleurent à l'antenne à l'heure de pointe (Klaus Cleber sur la ZDF) parce qu'un chauffeur de bus transportant des migrants leur souhaite la bienvenue en Allemagne; cela fait pleurer le présentateur vedette, on ne sait qui est le chauffeur du bus, ni ses passagers, comment le saurait-on , il n'y a aucun contrôle, mais il faut pleurer et faire pleurer le bon peuple, pour vendre la pilule de migrations qui prennent la forme d'invasion . Il faudrait lire le livre bestseller d'Udo Ulfkotte (ancien journaliste de la Frankfurter Allgemeine Zeitung) mis à la porte, car politiquement incorrect, le livre s'appelle "Gekaufte Journalisten", "journalistes achetés". On sait comment on tente de faire les opinions, on sait comment la guerre contre l'Irak a été vendue aux Américains, on sait comment on tente par tous les moyens de vendre aux européens,l'idée que tous ceux qui viennent en Europe du Moyen-Orient et d'Afrique, sont des réfugiés de guerres!
a écrit le 05/09/2015 à 10:35 :
Quand il s agit de distribuer les subventions , ils sont tous là et bien solidaires pour reclamer leur quota de la caisse UE.
Quand il s agit de se repartir un fardeau ils sont "souverains" et ne veulent plus rien savoir !
On est bien loin d´une Europe unie malgré son étiquette " Union Européenne".
a écrit le 05/09/2015 à 9:35 :
Les droits de l'homme, la charité, l'aide aux migrants qui fuient les guerres ont bon dos. Tout ce qui est partial n'est pas crédible! Quand les chrétiens de Syrie , d'Irak, d'Egypte se sont fait massacrer, où étaient toutes ces bonnes âmes, où étaient les évêques, pourtant les chrétiens ont été obligés de fuir la Syrie ou l'Irak, par Daesh et compagnie, ou de se convertir à l'islam, de payer la zimma, Daesh, AlNusra et compagnie entre autres aidés par les occidentaux: des évêques syriens ont disparu en Turquie pays de l'OTAN, des églises ont été transformées en bureaux de Daesh ou en mosquées, des prêtres ont été assassinés. Il faudrait peut-être vous réveiller, droits de l'hommistes, féministes, et "antiracistes", religieux chrétiens occidentaux qui n'ont rien compris et qui sont bien lâches. Il faut arrêter de raconter n'importe quoi, personne ne contrôle les milliions de migrants qui affluent en Europe: entre les soi disant syriens et irakiens il y a des Nordafricains, des Turcs, des faux passeports syriens sont en circulation. Un seul député, Alain Marsaud, (député des Français de l'étranger) a souligné toute cette supercherie.Marsaud, ancien juge antiterroriste sait de quoi il parle. Bien sûr que dans le tas il y a de "vrais" réfugiés, mais combien sont-ils? Des quittances en arabe sont délivrées à Bodrum, Turquie, indiquant les montants perçus en dollars par les passeurs. L'Europe va à la libanisation, demain il sera trop tard pour nos enfants et nos petits-enfants, à cause des irresponsables inconscients qui dirigent l'union européenne.
a écrit le 05/09/2015 à 8:37 :
Pourquoi toujours l'Europe? Pourquoi pas les états-unis qui sont à l'origine de cette situation avec leur guerre en Irak. Pourquoi Hollande et Merkel ne demandent-ils pas à d'autres pays dans le monde de prendre leur part ?
Pourquoi pas les 80 milliardaires qui détiennent autant de richesse que 50% de la population montiale? Pourquoi c'est toujours la classe moyenne qui paye et qui subit les conséquences.
Ces donneurs de leçons sont à vomir.
a écrit le 05/09/2015 à 8:16 :
Nous devons accueillir les réfugiés fuyant les guerres et les persécutions. Les Etats-Unis devraient aussi participer.
a écrit le 05/09/2015 à 6:00 :
Aussi horrible que soient ces effets de communication globale la solution n'est pas dans la migration des populations du Sud et du Moyen Orient vers l'Europe. L'Europe a déjà suffisamment de problèmes à résoudre les besoins de sa population de réfugiés, de sans-abris et autres sans-emplois...
La solution est dans l'établissement de démocraties dans ces régions.
Comment la France et d'autres pays ont-ils établis une démocratie prospère et humaine? Par les révoltes, les rebellions, les révolutions, en un mot par l'engagement de leur population à assumer leur futur et à prendre en main la destinée de leur pays. Faciliter l'immigration massive de populations c'est aider les régimes terroristes et autres dictatures en faisant le vide et en leur laissant la place.

Comme on le voit sur tous les reportages les hommes jeunes et en bonne santé représentent 80% des immigrants et refugiés...
Que l'on accueille les enfants et leurs mère et qu'on réclame l'engagement des hommes dans la lutte contre ces régimes...
a écrit le 04/09/2015 à 23:55 :
L'onu devrait poser la question aussi aux pays arabes sunnites plus proches des réfugiés de même confession et qui peuvent très bien accueillir leurs voisins pour ne pas dire cousins, comme on l’a fait en son temps pour les italiens ou les polonais.
Gageons alors que l’intégration sera facilité.

la question est à soumettre aussi au reste du monde: aucune raison valable de faire de la seule Europe la terre d’accueil des conflits mondiaux.
a écrit le 04/09/2015 à 19:41 :
Merci à BHL,Sarkozi d'avoir provoqué ce chaos et Hollande qui a approuvé à l'époque.Maintenant Hollande veut sans doute se rattraper de son erreur mais en nous mettant dedans ,alors que 80% de gens français sont Contre.
a écrit le 04/09/2015 à 16:46 :
Ces personnes seraient pourtant moins dépaysées (et moins perturbantes) dans les pays pétroliers arabes, qui n'ont accepté aucun réfugié (Arabie Saoudite, Quatar, EAU,...et Koweit, bien sûr).

On ne peut pas conduire des Etats en se pliant à des mouvements d'émotion médiatique, d'ailleurs bien manipulés puisque cette famille était en sécurité en Turquie, et semble essentiellement être des réfugiés économiques.
a écrit le 04/09/2015 à 16:26 :
Projection 2020. Donc, les Allemands sont pragmatiques, les Anglais libéraux, les Français intellectuels. En résultat, une fois les camps ouverts et structurés, les Allemands et les Anglais viendront y faire leur marché de "bonne main d’œuvre" et les laisser pour compte resteront pour les Français, aidés en cela par les tracasseries administratives et associations de biens pensants qui ne manqueront pas de s'opposer à des critères de sélections des candidats à l'intégration à la Française !!! Pour bibi, on a dépassé les p'tits suisses, on est déjà dans le potage !!
a écrit le 04/09/2015 à 15:25 :
... juste pour rappel : vous rappelez vous lorsque la vague d'indignation qui a traversé
' l'europe' lorsque les p'tits suisses ont voté pour des quotas ? ben ... ah ben maintenant c'est plus du tout la même chose ma p'tite dame . non non ... bien au contraire ...
a écrit le 04/09/2015 à 15:15 :
et pendant ce temps, les pays du Moyen Orient ferment leurs frontères... ceux qui sont les plus proches, géographiquement et culturellement. On va créer des ghettos
a écrit le 04/09/2015 à 14:56 :
la solution pour ces populations se trouve sur le continent africain et non pas en europe ou nous avons les pires difficultés avec les troisièmes et quatrièmes génerations de ceux qui sont venus dans les années précédentes , pourtant nés chez nous ils n'ont pas encore assimilés nos valeurs , les tragiques évènements de ces derniers mois nous le confirment
a écrit le 04/09/2015 à 14:08 :
errata: Les Hongrois n'ont pas fait la fine bouche, et ne se sont pas fait prier en 1956, pour se réfugier en masse en Europe lors de l'invasion Soviétique... Même des régimes plus à droite (?) que celui de Monsieur Orban ont alors accueilli à bras ouverts ces réfugiés!... J'en ai été moi-même un témoin direct sous Salazar au Portugal, puisque le collège où j’étais interne, a accueilli en certain nombre de jeunes réfugiés Hongrois!...
a écrit le 04/09/2015 à 14:00 :
Les Hongrois n'ont pas fait la fine bouche, et ne se sont pas priés en 1956, pour se réfugier en masse en Europe lors de l'invasion Soviétique... Même des régimes plus à droite (?) que celui de Monsieur Orban ont alors accueilli à bras ouverts ces réfugiés!... J'en ai été moi-même un témoin direct sous Salazar au Portugal, puisque le collège où j’étais interne, a accueilli en certain nombre de jeunes réfugiés Hongrois!...
a écrit le 04/09/2015 à 12:48 :
Tiens Tiens... l'hinterland allemand du machin EU refuse de mettre la main à la pâte et de prendre des responsabilités dans cette crise humanitaire? Elle est belle la solidarité EU dis donc. Que va faire l'Allemagne maintenant pour mettre dans le rang ses baillages et ses sénéchaussées? Les soviétiques eux avaient une formule choc mais efficace... c'était les tanks.
Réponse de le 04/09/2015 à 13:42 :
de toute façon, l'Allemagne va faire un tri et ne va garder que les profils les plus intéressants pour eux, à savoir les diplômés qui peuvent apporter un plus à leur économie. Le reste viendra dans des pays comme la France pour profiter des allocations. L'Allemagne a déjà comme cela des années de ça avec les turques.
a écrit le 04/09/2015 à 12:46 :
Pourquoi l'A.Saoudite, le Qatar, les Emirats et les autres pétromonarchies du Golfe, qui croulent sous l'argent, n'accueillent t-ils pas ces pauvres réfugiés?
a écrit le 04/09/2015 à 12:28 :
Je demande a l'ONU un mandat d'arrêt de tous les chefs de gouvernements qui on participé à la destruction De l'Afghanistan, de l'Irak, de la Libye et de la Syrie. Destruction sous couvert d'apport de la "démocratie", mais qui étais soit des intérêts financier, soit une partie de géostratégie!!!. Quelques centaines de milliers de morts, des millions de réfugiés, des pays entièrement détruits, me paraît suffisant pour une condamnation à vie de ces personnages. Mais la silence radio de la part de l'ONU. Désolé je n'ai pas envie d'assuré le service après vente de ces criminels.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :