Crise des migrants : l'Allemagne et la France reprennent l'initiative

 |   |  472  mots
Submergée par l'afflux de migrants, l'Europe semble décidée à réagir de façon plus coordonnée et efficace.
Submergée par l'afflux de migrants, l'Europe semble décidée à réagir de façon plus coordonnée et efficace. (Crédits : DIMITRIS MICHALAKIS)
Après l'émoi suscité par la diffusion d'un enfant mort sur une plage turque, la France a décidé de rejoindre l'Allemagne dans sa volonté d'imposer des quotas contraignants aux pays de l'Union européenne. Ils cherchent néanmoins à se donner les moyens de distinguer les réfugiés politiques aux immigrés dits économiques...

La classe politique sous pression? L'émoi suscité par la diffusion dans tous les médias et les réseaux sociaux de cet enfant mort sur une plage turque a contraint le gouvernement français à réagir. En milieu de matinée, la présidence de la République a annoncé une réunion d'urgence, le jour-même, de tous les ministres concernés par cette crise humanitaire.

Des "quotas contraignants"

En milieu d'après-midi, François Hollande et Angela Merkel annoncent des initiatives communes. Ils soumettront le 14 septembre prochain des "quotas contraignants" au membres de l'Union européenne. Mme Merkel a ainsi déclaré au cours d'une conférence de presse alors qu'elle était en visite en Suisse:

"J'ai parlé ce matin au président français, la position franco-allemande que nous allons transmettre aux institutions européennes est que nous sommes d'accord que nous devons obéir à des principes de base, à savoir que ceux qui ont besoin de protection (...) la reçoivent et que nous avons besoin de quotas contraignants au sein de l'Union européenne pour se partager les devoirs, c'est le principe de solidarité."

Pour sa part, la présidence française a annoncé dans un communiqué que la France et l'Allemagne vont transmettre à Bruxelles "des propositions communes pour organiser l'accueil des réfugiés et une répartition équitable en Europe" et "rapprocher les normes pour renforcer le système d'asile européen".

Distinguer les réfugiés politiques de l'immigration économique

Cette initiative franco-allemande vise aussi à "assurer le retour des migrants irréguliers dans leur pays d'origine, et apporter le soutien et la coopération nécessaires avec les pays d'origine et de transit", a ajouté la présidence française. Dans son communiqué, elle ajoute que, pour les réfugiés qui cherchent à joindre l'Europe,

"les tragédies se succèdent aux drames. Des milliers de victimes ont péri depuis le début de l'année. L'Union européenne doit agir de manière décisive et conformément à ses valeurs".

La présidence française affirme encore:

"Ces hommes et ces femmes, avec leurs familles, fuient la guerre et les persécutions. Ils ont besoin de la protection internationale. Elle leur est due. Les conventions de Genève élaborées au lendemain de la guerre obligent tous les pays. L'Europe doit protéger ceux pour qui elle est le dernier espoir."

Mme Merkel, quant à elle, a tenu à préciser que "ceux qui viennent pour de pures raisons économiques, ne peuvent pas prétendre à une protection durable et doivent quitter le pays".

Elle effectue une visite officielle en Suisse, focalisée sur la question des migrants, les relations bilatérales et les relations de la Suisse avec l'UE après le vote de l'année dernière pour limiter l'immigration en Suisse.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/09/2015 à 11:58 :
Sans vouloir critiquer il semble qu une fammille de migrants qui débarque en Allemagne va toucher tout de suite 1.100 euro par mois. Ce chiffre a ete communiqué a plusieurs reprisens et n a pas été démenti par personne. C est du double du salire d un policer au Kosivo.
Ca pourrait expliquer une certaine motivation pour immigrer en plus dans un pays sûr et les migrants sont acceuillis avec respect et où les autorités s occupent vraiment d eux !.
a écrit le 06/09/2015 à 11:58 :
Sans vouloir critiquer il semble qu une fammille de migrants qui débarque en Allemagne va toucher tout de suite 1.100 euro par mois. Ce chiffre a ete communiqué a plusieurs reprisens et n a pas été démenti par personne. C est du double du salire d un policer au Kosivo.
Ca pourrait expliquer une certaine motivation pour immigrer en plus dans un pays sûr et les migrants sont acceuillis avec respect et où les autorités s occupent vraiment d eux !.
a écrit le 05/09/2015 à 11:16 :
Il ne faudra pas compter sur les ex-pays de l'Est ( ex-communistes). Ces pays ne sont pas des terres '' d' immigration''. Ils vivent en '' autarcie ethnique, religieuse, etc..) depuis longtemps. On pourrait employer le mot de ''racistes'' presque. Rien d'etonnant que les gouvernants de ces pays soient contre l'acceptation de quotas d' immigrants ( surtout des Arabes). Par contre, quand eux '' emigrent illegalement'' c'est normal. Les Polonais par exemple aux E.Unis avec un visa touristique et ensuite beaucoup sont restes definitivement. En Angleterre, en Irlande, etc...etc... Le racisme ethnique et religieux existe bien , on n'en a un bel exemple aujourd'hui en Europe.
a écrit le 04/09/2015 à 21:25 :
François Hollande n'est pas la France. Vivement les prochaines élections.
a écrit le 04/09/2015 à 20:13 :
On montre une photo d'un môme de 3 ans pour culpabiliser le monde entier. Et son frère, il n'existait pas ? Et tous ces enfants qui meurent chaque jour dans des pays dont on ne parle pas, en France comme ailleurs...Ils comptent moins que ce pauvre gamin ?. Arrêtons d'être sélectif. C'est malheureux pour ce pitcho, mais la responsabilité des parents, qui pouvaient éviter ce drame, personne n'en parle.
a écrit le 04/09/2015 à 16:54 :
A mon avis, ces quotas devraient être multipliés par un coefficiant tenant compte 1) de l'intevention de chaque pays dans les affaires intérieures des pays lointains ayant entraîné un flux de réfugiés 2) du soutien actif à une des interventions susmentionnées. De cette manière, l'Angleterre et les ex-Pays de l'Est, la "Nouvelle Europe" si chère à Bush pour avoir soutenu si chaleureusemnt son intervention en Irak, devraient accueillir la grande majorité des réfugiés Irakiens et Syriens.
a écrit le 04/09/2015 à 16:06 :
Le gouvernement socialiste ne fait pas de référendum pour questionner le peuple français sur cette invasion ? Quelle démocratie que la France ! les élites se foutent du peuple ! C' est vrai que seule la Suisse questionne son peuple sur les questions essentielles.
a écrit le 04/09/2015 à 15:32 :
nous sommes en guerre contre l'islamisme ....
a écrit le 04/09/2015 à 14:41 :
comme si ce pauvre enfant était la première victime, et dans les milliers d'autres morts, il n'y avait aucun enfant ? Et dans les 4000 morts annuels sur les routes de France, il n'y a aucun enfant ? Pas de photo ? Incroyable cette manipulation médiatique organisée par les médias (subventionnés par nos impôts). Ils veulent nous jeter dans les bras du FN ?
a écrit le 04/09/2015 à 14:11 :
"L'Union européenne doit agir de manière décisive et conformément à ses valeurs". paroles de président! Le précédent souhaitait inscrire dans la constitution européenne l'ancrage chrétien de l'Europe. La dernière encyclique est prometteuse. A suivre.
a écrit le 04/09/2015 à 12:17 :
ET LES TURQUES? Ils ne doivent pas faire preuve de compassion ? Il n'y a qu'en Europe que nous devons avoir un cœur ? C'est pitoyable de nous culpabiliser. Il faudrait peut-être taxer les journalistes et les élus pour financer l’accueil des réfugies; On aurait peut-être un changement de ton.
a écrit le 04/09/2015 à 12:07 :
Dans une copropriété, on ne laisse pas les habitants du dernier étage seuls pour payer la réfaction du toit.
En Europe ça devrait être pareil : La gestion des frontières de l'Europe devrait être payé par tout le monde. Au lieu de ça on a laissé la Grèce, l'Italie et l'Espagne s'en débrouiller pendant trop longtemps.
Réponse de le 05/09/2015 à 8:35 :
@Tom: sauf que dans une copropriété, ceux qui ne peuvent pas payer sont expulsés...et si personne ne veut payer, l'immeuble tombe à l'abandon et est finalement détruit. Mais dans la mesure où on obligerait ceux qui veulent accueillir les migrants à le héberger, les nourrir, etc., à leurs frais, ta solution pourrait être une réponse partielle, car le problème de basel, c'est qu'au lieu de se réfugier chez les autres, lesdits migrants devraient se battre pour bâtir leur pays...comme nos ancêtres ont bâti notre pays :-)
a écrit le 04/09/2015 à 11:38 :
La photo que je redoute le plus de voir sur internet, et à la une des journaux c'est l'égorgement de Assad et de sa famille par les islamistes. Ce jour là des millions de Syriens traverseront la méditerranée à la nage pour venir se refugier en Europe ce sera une catastrophe humanitaire comme on en a encore jamais vu. Ce n'est plus qu'une question de jour les barbares sont aux portes de Damas
a écrit le 04/09/2015 à 11:14 :
L'Europe devient une vrai poubelle en plus d'être une passoire. La Commission Européenne ne sert à rien, cette Europe ne sert à rien. Allez vivement les prochaines éléctions que les Français reprennent leur destin en main.
a écrit le 04/09/2015 à 10:31 :
J'ai écouté Marine ce matin sur ce sujet grave et tout ce qu'elle a dit était OK. Je crois qu'après avoir été autant berné par la droite et lagauche, il est temps de changer de logiciel.
a écrit le 04/09/2015 à 10:28 :
vous parlez de contrainte et vous ne faites pas le distingo entre la demande allemande et française. je vais vous donner de quoi réflechir les allemands qui ont u faible taux de naissances sont devenus une nation ancienne et ont besoin de migrants jeunes qui leurs permet de remonter au niveau de la natilité etde pouvoir régir leurs pays ,et le maintenir compétitif contrairement a nous en France qui sommes des procréateurs de haut niveau et notre population est donc au top, nous n'avo,ns pas les mêmes besoins voila pourquoi il ne faut pas comparer ce qui n'est pas comparable
a écrit le 04/09/2015 à 10:04 :
Quand je voie ces migrants tout sourire faire des signes de victoires à l'arriver des secours, ça m’énerve au plus haut point!
a écrit le 04/09/2015 à 7:10 :
Utiliser la photo d'un enfant pour nous faire culpabiliser est une honte...Nous ne sommes pas responsables de toutes ces guerres....Non la seule solution c'est d'envoyer des forces de paix et les aider à avoir la paix et la prospérité pour qu'ils restent chez eux.
Réponse de le 04/09/2015 à 20:18 :
Vous avez raison. Ce sont les politiques qui nous ont amenés à cette situation. Nous n'avons pas à supporter leurs erreurs. Qu'ils assument leurs erreurs sans les faire supporter par le peuple.
a écrit le 04/09/2015 à 6:21 :
Nous devons tous faire quelque chose par solidarité. Perso, je me lèverais plus tard que d'habitude demain matin.
a écrit le 04/09/2015 à 6:10 :
seulement 1% d'augmentation de la CSG ou de la TVA permettrait d'accueillir les migrants dans des conditions décentes!les français doivent choisir entre l'égoisme ou la solidarité avec des populations vulnérables.que les français se penchent sur leurs traditions historiques!
Réponse de le 04/09/2015 à 8:26 :
@élu PS: solution tout à fait socialiste, on est généreux avec l'argent du contribuable, mais pas avec le sien !!! Je propose que ceux qui ne paient pas d'impôts n'aient pas le droit de voter, car il est tout même facile d'imposer aux autres de payer pour eux !!!! D'autre part, c'est en se battant que nos ancêtres ont bâti un pays et pas en allant se réfugier chez les autres !!!
Réponse de le 04/09/2015 à 9:22 :
Les socialistes ont pollué le débat sur l'immigration pour des raisons politiques. Ils ont crée la montée du FN avec une grande satisfaction. L'exaspération de la population a fait que leur créature leur a échappé. Si cet enfant est mort c'est parce que Hollande a refusé de recevoir les réfugiés. Pendant le même période la gauche faisait l'amalgame entre réfugiés et migrants économiques. La gauche est à vomir.
a écrit le 04/09/2015 à 5:29 :
Alors, Schenguen, l'AOC et l'AOP, tout cela c'est du pipeau ?
a écrit le 04/09/2015 à 1:06 :
Non contents de piloter la politique économique européenne, les vieux allemands et la vieille Merkel décident désormais de la politique d'immigration dans l'espace Schengen ! Les portes de l'espace Schengen sont grandement ouvertes pour palier aux pannes sexuelles allemandes... Que deviendront les futurs nouveaux-nés de ces migrants, actuellement en gestation sur les routes : des français, des allemands, des grecs, des italiens culturellement bien intégrés ou bien des islamistes assassins, destructeurs de culture et bâtisseurs de mosquées ? Pourquoi ces syriens ne s'arrêtent-ils pas en Turquie ou ne se dirigent-ils pas vers l'Arabie Saoudite, merveilleux pays riche de son pétrole et terre de leur prophète ? Pourquoi ne se battent-ils pas pour leur pays ?
Nous devons tourner la page de cette Europe qui se flagelle à chaque drame survenant dans le monde. L'exemple de l'enfant décédé par noyade qui fait la une de tous les tabloïds : les parents sont directement responsables de sa mort ; la Turquie est indirectement responsable de sa mort par négligence ou pour non-assistance à personne en danger !
L'Europe doit reprendre sérieusement en main son espace, puis refondre son organisation interne, puis redéfinir sa politique extérieure en tant que première puissance mondiale.
a écrit le 03/09/2015 à 23:40 :
La réaction de l'Allemagne et de la France Face au drame des migrants qui se noient en traversant la méditerrannée c'est de les inciter à venir en leur garantissant des bonnes conditions "d'accueil* et de prises en charge (logement et paiement d'indemnité)
dans tout les pays Européens (obligations des états avec les quotas)

Pour éviter les naufrages et les noyés, ils faudrait plutôt les décourager de traverser la méditerrannée en les accueillant dès les côtes lybiennes ou turques.

Pourquoi obliger ces populations à traverser au risque de leur vie pour avoir le droit à la prise en charge de l'Europe ?
Est ce une sélection déguisée ou un concours de beauté macabre orchestrée par l'Europe ?

Donnons de l'aide des logements, du travail à ces populations en Afrique sans conditions de traverser la mer.
Investissons dans des villes nouvelles que nous protégerons avec l'aide de ces populations désorganisées contre la barbarie
Donnons leur l'espoir de vaincre et de réussir au lieu de devenir des parias assistés et
déracinés
Demain la France
a écrit le 03/09/2015 à 22:16 :
J'ai décidé d'entrer ce jour en résistance contre ce gouvenrement qui instrumentalise les émotions pour servir des actions prgrammées et planifiées
a écrit le 03/09/2015 à 21:12 :
Que les adultes fassent la guerre mais de grâce sauvons au moins les enfants ou alors ne parlons plus de civilisation et détruisons le plus vite possible cette planète de sauvages.
a écrit le 03/09/2015 à 20:56 :
utiliser cette image terrible d'un enfant mort pour nous faire culpabiliser est une honte de la part de ceux qui le font ; les responsables sont les parents qui font prendre des risques pareils à leurs enfants et nos élus qui sont incapables de sauvegarder nos frontières et notre civilisation
Réponse de le 04/09/2015 à 6:25 :
Il serait intéressant de savoir combien à rapporté au photographe cette photo.
a écrit le 03/09/2015 à 20:29 :
Ben mon vieux, si j'aurais su je s'rais pas vnu !
a écrit le 03/09/2015 à 20:01 :
C'est pourtant simple! Non à la polygamie, non au voile, non à la burqa. OUI à l'égalité homme/femme. Nous n'avons pas vocation à accueillir les ennemis de notre civilisation. Il faut arrêter d'être naïfs à ce point.
Réponse de le 03/09/2015 à 20:28 :
Le dernier cris.
a écrit le 03/09/2015 à 19:16 :
Quels sont les pays qui soutiennent la guerre en Syrie pour faire tomber son régime et mettre des islamistes au pouvoir ? Rappelez-nous le...
Réponse de le 03/09/2015 à 20:04 :
nos gouvernements ont détruit la Syrie et la Lybie , certains de nos politiciens devraient être traduits devant un tribunal.
et maintenant ils essaient de nous culpabiliser pour que nous acceptions les migrants.
a écrit le 03/09/2015 à 18:57 :
Cette bouleversante photo qui aurait dû être censurée, comme il est de rigueur pour tous les drames et les scènes de crimes, va faire le bonheur des associations " humanitaires ",car ils espèrent faire changer les opinions publiques Européennes et donner aux gouvernements les armes pour faire accepter cette invasion et toutes les régularisations. Quant à l'expulsion des immigrés économiques il n'y a pas un seul Français qui peut croire à cette supercherie.
Réponse de le 03/09/2015 à 19:29 :
Entièrement d'accord.
Après l'inaction et la démission des dirigeants européens,voici le temps de la compassion puis viendra celui de l'invasion et la soumission.
Réponse de le 03/09/2015 à 19:29 :
Entièrement d'accord.
Après l'inaction et la démission des dirigeants européens,voici le temps de la compassion puis viendra celui de l'invasion et la soumission.
a écrit le 03/09/2015 à 18:38 :
Appelons un chat un chat: l' Allemagne cherche à refourguer ses réfugiés politiques .
Tout cela n'est motivé que par des intérêts financiers.
a écrit le 03/09/2015 à 18:20 :
L’Europe (et US, Qatar, Turquie, Israël, etc) a en effet une responsabilité d’ingérence dans le chaos en Irak et en Syrie.
Mais quelles sont les conditions de vies des immigrés pauvre actuellement en Europe ? Souvent précaire. Avons nous la capacité "physique" d' accueillir 500 000 personnes par an, en Europe comme en 2014? Il ya til des suffisamment de logements vacants ? Avec quel moyen financier?
Que sont les moyens employés pour lutter contre les passeurs ? (Les bateaux partent tous les jours).
Le monde occidental ferait mieux d'aider à la reconstruction de ces états, qu'il a participé à détruire, et a rétablir la paix.
Que la Turquie (et les US,etc) arrête d'armer, de soigner les bourreaux de Daesh, par exemple.
a écrit le 03/09/2015 à 18:18 :
Au point où on en est et en suivant la doctrine Hollande, il serait peut-être temps d'organiser des départs massifs de Français vers l'Angleterre (puisque Boris Johnson nous invite régulièrement) et d'autres horizons accueillants :-)
a écrit le 03/09/2015 à 18:07 :
Manipulation politique par les sentiments. Un enfant mort est tjrs un drame...mais des milliers d'enfants meurent tous les jours et dans des conditions pires.
La responsabilité des parents qui embarquent dans n importe quelle situation est à mettre en premier mais cela arrange les politiques impuissants et desinterressés par la question de l immigration....eux vivent dans un monde de royauté bananiere deconnecté du monde reel....
a écrit le 03/09/2015 à 17:59 :
"Ces hommes et ces femmes, avec leurs familles, fuient la guerre et les persécutions" Belle parole de notre président!!!!!La guerre en Syrie, en Irakien, en Afghanistan, en Libye déclenche par ces politiques incompétents, aide par un pseudo Philosophe. Dans les discours aucunes excuses, le sang de ces populations est sur leurs mains. Leurs politiques international irresponsable et à géométrie variable concernant les régimes répressifs (conciliant avec la Chine ,l'Arabie Saoudite, le Quatar, etc, etc). L'accueil de ces populations ne poserais pas de problèmes, si les loi de la république concernant le droit d'asile étais respecté. Mais voilà dans le meilleurs des cas 80% des demandes d'asile dont refusé, mais ces gens ne sont pas expulser. Résultat des courses 200 000 "migrants légaux " par ans + 150 000 " migrants illégaux" régularise ou non par ans. Si je compte bien cela fait 1 650 000 nouveaux arrivant sur un mandat présidentiel !!!!!!!!!. Quand nous avons 7 millions de précaires et des comptes publiques et sociaux dans le rouge, il est facilement compréhensible que une majorité de Français disent stop. Imaginer la vie de se pauvre gamin, si ces pseudo je sait tous arrêté de joué au sorcier.
a écrit le 03/09/2015 à 17:50 :
Cette photo de l'enfant mort échoué sur une plage est terrible.
Mais je proteste contre son instrumentalisation à des fins politiques.
Réponse de le 03/09/2015 à 18:21 :
Tout à fait d accord avec vous !!c est toujours choquant de voir un enfant mourir et en plus dans ces conditions !!mais regardons la réalité en face :qui paye les passeurs pour que ces migrants prennent le bateau pour l Europe !!quel est le but recherché? Qui il faut recevoir ces personnes dignement ,subvenir à leur besoin immédiat et ensuite les renvoyer dans leur pays
Réponse de le 03/09/2015 à 19:35 :
Les parents ont quant à eux sauvés leur peau.
Réponse de le 04/09/2015 à 0:04 :
Lors du massacre avorté du Thalys, M. Cazeneuve avait demander de ne pas tirer des conclusions hâtives. Je pense qu'il devrait en être de même pour cette affaire. Comment cet enfant est-il mort? Dans quelle circonstance? Y aura-t-il une autopsie pour déterminer le causes?
D'accord avec heracles, pas d'instrumentalisation, car la vérité est peut-être autre part! Et cet enfant innocent en est bien entendu la première victime.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :