L'UE parvient à un accord sur la répartition de 120.000 migrants

Par latribune.fr  |   |  247  mots
La réunion des ministres de l'Intérieur précède un sommet extraordinaire des chefs d'Etat et de gouvernement des Vingt-Huit prévu mercredi. (Crédits : DAVID W CERNY)
La République tchèque, la Slovaquie, la Roumanie et la Hongrie ont néanmoins voté contre ce plan, qui était fortement soutenu par l'Allemagne et la France.

Les 28 ministres de l'Intérieur de l'Union européenne ont finalement réussi à prendre une décision commune. Mardi, à Bruxelles, ils ont voté à une large majorité un plan de répartition de 120.000 migrants dans l'UE, a annoncé la présidence luxembourgeoise de l'UE sur Twitter.

"La décision sur la relocalisation de 120.000 personnes (a été) adoptée par une large majorité d'Etats membres", a-telle indiqué.

Plusieurs pays de l'Est opposés

Les ministres européens ont ainsi fait fi de l'opposition de plusieurs pays de l'Est aux quotas proposés par Bruxelles. La République tchèque, la Slovaquie, la Roumanie et la Hongrie ont notamment voté contre ce plan, qui était fortement soutenu par l'Allemagne et la France, a précisé sur Twitter le ministre tchèque, Milan Chovanec. La Finlande s'est abstenue, a-t-il ajouté.

La réunion des ministres de l'Intérieur précède un sommet extraordinaire des chefs d'Etat et de gouvernement des Vingt-Huit prévu mercredi, où seront notamment discutés l'octroi d'une aide à la Turquie et aux autres pays du Proche-Orient qui hébergent des millions de réfugiés syriens et le renforcement du contrôle aux frontières extérieures de l'Union.

(Avec AFP et Reuters)