Avions de combat pour l'Inde : début des vols de compétition

La bataille pour un contrat de sept milliards d'euros a commencé en Inde entre Dassault, Boeing, Lockheed Martin, le russe Mig et les autres.
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)

L' Inde a commencé ce lundi  la compétition via des vols d'essais comparatifs pour une période de plusieurs mois entre les différents avions de combats qui sont en compétition pour le marché national de 126 appareils, un contrat de 12 milliards de dollars soit sept milliards d'euros. Un contrat considéré par certains experts comme celui du siècle en matière d'avions de combat.

C'est l'américain Boeing qui a ouvert el efeu avec un vol de deux de ses "Superhornet" F18 au dessus de la cité de Bengalore, célèbre capitale de l'informatique indienne mais aussi de son industrie aéronautique et militaire, où se tient d'ailleurs régulièrement un salon dédié à cette industrie.

Six avionneurs militaires sont en lice pour ce contrat dont le français Dassault Aviation avec son Rafale face donc à Boeing mais aussi à l'autre américain Lockheed Martin avec son F16, le russe Mikoyan avec ses MiG-35 et MiG-29, et deux européens l'Eurofighter Typhoon d'EADS (maison-mère d'Airbus qui détient aussi 46% de Dassault Aviation), du britannique BAE Systems et de l'italien Finmeccanica, et le Gripen du suédois Saab.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 6
à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Est-ce que ce pays a besoin d'avions de combats ?

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
quand une économie se développe, 8% de croissance, alors qu'en france, on peine pour le 1%, il est normal qu'on assure la défense, surtout avec la ceinture de feu autour de l'inde: pakistan et chine. Mais rassurez vous, l'inde n'a jamais envahi pers...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
je doute qu'EADS detienne 49% de Dassault Aviation, ou alors j'ai rate un episode... Sinon, pour le reste, bonne chance aux frenchies dans un pays passionnant mais complique.

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
tu regardes justes les pays frontaliers et tu comprends tout de suite pourquoi ils en commandent...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
EADS déteint 46,3% dans DASSAULT AVIATION : source document d'enregistrement 2008 de EADS

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
EADS France detient 46% d'actions dans dassault aviation, pas EADS!

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.