Elon Musk, roi de la com'... et bientôt de l'espace ?

Par latribune.fr  |   |  421  mots
(Crédits : DR)
Tesla, SpaceX, Hyperloop, ... plus rien n'arrête Elon Musk. Space X a lancé mardi sa fusée Falcon Heavy, décrite comme "la plus puissante du monde" et qui doit préfigurer les missions capables de transporter des équipages sur la Lune et peut-être sur Mars.

Fidèle à son image d'entrepreneur "roi de la com'", Elon Musk a choisi une charge utile inhabituelle pour le premier vol de son nouveau lanceur Falcon Heavy : son roadster Tesla rouge cerise au volant duquel est installé un mannequin vêtu du scaphandre spatial développé par l'entreprise.

"Starman dans un roadster rouge", a posté l'homme d'affaires sur Instagram lundi montrant la voiture électrique avec le faux astronaute aux commandes. Pour donner un air encore plus "art conceptuel" à l'affaire, "SpaceOddity" de David Bowie, joué à l'intérieur de la voiture, servira de fond musical au lancement.

M. Musk ne faisant jamais les choses à moitié, il a choisi pour destination de ce premier vol l'espace lointain, à une distance à peu près équivalente de celle de Mars par rapport au Soleil mais pas trop près non plus de la planète rouge, qu'il ambitionne ni plus ni moins de coloniser.

"J'adore l'idée d'une voiture dérivant apparemment à l'infini dans l'espace et qui sera peut-être découverte par une race extraterrestre dans des millions d'années", s'était-il enthousiasmé l'an dernier.

Décrocher la Lune... et Mars avec la "Big fucking rocket"

Propulsée par 27 moteurs et constituée de trois fusées Falcon 9 assemblées les unes aux autres, Falcon Heavy génère plus de 5 millions de livres (2.500 tonnes) de poussée au décollage, soit trois fois la puissance des fusées Falcon 9. Il s'agit d'un moment clé pour le dirigeant de Space Exploration Technologies, Elon Musk qui a l'ambition de révolutionner les voyages dans l'espace en réduisant considérablement les coûts.

Comme l'entreprise spatiale le fait de manière routinière pour ses tirs de Falcon 9, elle a fait revenir se poser en douceur chacun des trois premiers étages du lanceur pour pouvoir les réutiliser, et ainsi réaliser une importante économie.

L'enjeu est donc d'importance pour SpaceX. "Falcon Heavy a été conçu dès le départ pour transporter des humains dans l'espace et retrouver la possibilité d'envoyer des équipages vers la Lune ou vers Mars", a souligné SpaceX dans un communiqué.

Elon Musk a précisé lundi qu'un autre de ses projets, la fusée "Big fucking rocket" (BFR, que l'on peut traduire ainsi "putain de grosse fusée") serait destinée à transporter des humains, tandis que Falcon Heavy serait consacrée aux équipements.

 (avec agences)