Tesla : Elon Musk lance un roadster et un camion, malgré les difficultés

 |   |  325  mots
Ce roadster est encore au stade de concept. Il sera lancé en 2020 avec une autonomie de 1000 km et une accélération record de 1,9 secondes pour le 0 à 100 km/h.
Ce roadster est encore au stade de concept. Il sera lancé en 2020 avec une autonomie de 1000 km et une accélération record de 1,9 secondes pour le 0 à 100 km/h. (Crédits : Tesla)
Alors que le constructeur automobile californien rencontre de graves difficultés industrielles, son patron, Elon Musk a levé le voile sur un semi-remorque qui sera lancé fin 2019, et un roadster. Cette annonce a légèrement tempéré la défiance des marchés qui restent encore sur les très mauvais résultats du troisième trimestre.

Show must go on ! Les graves difficultés industrielles rencontrées par Tesla, le constructeur californien de voitures électriques de luxe, n'ont pas mis en sommeil les incessants effets d'annonce de son fondateur, Elon Musk.

Tesla se lance dans les roadsters

Celui-ci a ainsi présenté deux nouveaux projets dont un semi-remorque et un concept de roadster (petite voiture de sport). Le semi-remorque veut révolutionner le monde du transport routier pas seulement par son design futuriste. Ses lignes tapageuses doivent séduire mais également donner l'aérodynamique « d'une balle », à entendre Elon Musk. Semi, c'est son nom, sera équipé de quatre roues indépendantes boostées par autant de moteurs. Le 0 à 100 km/h sera assuré en cinq secondes et l'autonomie (puisque Semi sera un camion 100% électrique) atteindra les 800 km, à charge maximale et à vitesse d'autoroute, précise Tesla.

"Comme 80% de trajets font moins de 400 km (250 miles), ça veut dire qu'on peut aller à sa destination et revenir sans recharger", a indiqué Elon Musk, convaincu de la nature révolutionnaire de son camion dans un secteur peu propice aux innovations.

Semi sera commercialisé fin 2019, mais Elon Musk n'a pas donné de précisions sur la localisation de la production.

Tesla Semi

Côté voiture particulière, Tesla a voulu redonner de l'émotion à sa gamme avec la présentation d'un nouveau roadster, encore à l'état de prototype, et prévu pour 2020. Cette petite voiture de sport assurera les 0 à 100 km/h en moins de 2 secondes et offrira une autonomie de 1.000 km pour la bagatelle de 200.000 dollars.

Le cours grignote quelques dollars

Ces annonces ont permis au cours de Tesla de grignoter quelques dollars à Wall Street (+0,36%). Le cours est en baisse de 12% depuis un mois notamment depuis la publication de résultats trimestriels décevants. Le constructeur automobile avait ainsi annoncé la plus importante perte de son histoire (671 millions de dollars) et des chiffres de production très éloignés des objectifs annoncés (260 Model 3 fabriquées en trois mois, contre 1.500 attendues).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/11/2017 à 21:50 :
un camion de 40 tonnes, passer de 0 à 100 km/h en 5 sec?
Je demande à voir,et surtout je me demande à quoi ça peut bien être utile cette accélération de Porsche.

Sinon, et pourvu que ce se concrétise, ce serait une formidable incitation à encombrer les autoroutes.
Musk est un rêveur qui construit ses rêves, autant dire un type rare. Les difficultés actuelles rencontrées au niveau de la production ne dureront pas, et de toutes manières Tesla n'a pas de vrai concurrent pour le moment sur le créneau de la 3.
a écrit le 19/11/2017 à 16:41 :
Ce mec ne créer que de l'illusion à l'image d'SFR qui dégringole en bourse il ne vends que du rêves ...son tour viendra bientôt
a écrit le 18/11/2017 à 11:48 :
Tesla n'est qu'une entreprise parmi tant d'autres de celles qui alimentent une bulle qui ne cesse de grossir...et comme toutes les bulles sont vouées à l'éclatement, le réveil va se faire dans le bruit. Un bruit qui pourrait bien être accompagné de bruits de bottes.
a écrit le 18/11/2017 à 10:04 :
Pas compliqué de fabriquer quelques exemplaires de concept cars en dépensant des milliards. Faudra juste rappeler a Musk que dans constructeur automobile, il y a constructeur.
a écrit le 18/11/2017 à 6:59 :
800 km à pleine charge, s'il y arrive c'est révolutionnaire.
a écrit le 17/11/2017 à 16:21 :
Elon Musk vend du rêve et livre ce qu'il peut ensuite.
Il faut reconnaître que jusqu'à présent ça a bien marché.
a écrit le 17/11/2017 à 15:12 :
Ah ils savent les manipuler les marchés financiers ya pas de problème, faut dire vu le niveau de bulot qu'il y a là dedans...
a écrit le 17/11/2017 à 13:50 :
Stratégie (?) vieille comme le monde de la fuite en avant .
Drahi a fait de meme récemment .Et la fin sera la meme .
a écrit le 17/11/2017 à 13:27 :
Je trouve formidable que ce monsieur tente de relever des défis de la sorte. J'espère qu'il y arrivera, on ne peut que l'encourager....il fait fi des grincheux et il a bien raison...nos diesélistes français et européens devraient s'en inspirer avant que les chinois de leur brûlent la politesse..
a écrit le 17/11/2017 à 12:02 :
Une voiture à 200 000$ ! il compte en vendre beaucoup ? et le camion lui il coûte combien ? 2 000 000$ ?? ... un marché de niche et pourtant la CB est démentielle !!
a écrit le 17/11/2017 à 11:57 :
"Le 0 à 100 km/h sera assuré en cinq secondes et l'autonomie (puisque Semi sera un camion 100% électrique) atteindra les 800 km, à charge maximale" : Deja le 0 à 100 sur un camion c'est ridicule , ensuite 800km avec charge faut pas rêver, la modèle s le fait déjà pas.
Tesla se développera seulement si sa modèle 3 marche, pour le reste c'est du vent

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :