Renault et PSA plongent sur un marché français en crise

PSA a chuté de 21,6% et le groupe Renault de 18,6% sur un marché automobile français en crise (-14,4%) au premier semestre.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

La contre-performance des constructeurs français dans l'Hexagone est flagrante au premier semestre. PSA a chuté de 21,6% et le groupe Renault de 18,6% sur un marché automobile français en crise (-14,4%) au premier semestre. Au sein du groupe PSA, Peugeot et Citroën réalisent des socres aussi mauvais l'un que l'autre, avec des plongeons respectifs de 22,9 et 20,1%.  Renault perd 1,2 point de pénétration à 22,8%, PSA trois points de part de marché à 30,6%.

Redressement de Renault

Sur le seul mois de juin, en revanche, Renault amorce un redressement de ses immatriculations de voitures neuves (+9,5%), alors que PSA poursuit  sa dégringolade (-9,5%). Chez Renault, la filiale roumaine Dacia progresse pour sa part de 43,7%, la marque  Renault elle-même de 3,6%. Chez PSA, Peugeot plonge de 11,8%, Citroën de 6,9%. Le marché lui-même était en recul le mois dernier de 0,9%. Cette amélioration apparente du marché est fallacieuse. Le ralentissement de la baisse s'explique par la fin des  primes à la casse au 31 mars 2011. Dès lors, les trois derniers mois du premier semestre 2012 se comparent à des mois comparables en 2011 tout aussi médiocres.

Plongeon de GM et Fiat

Sur le semestre, le groupe Volkswagen a reculé de 3,3%. Mercedes croît de 1,6%, BMW de 1,7%. Ce sont les bons élèves. En revanche, Ford plonge de 14,7%., GM de 18,6%, Fiat 25,5%!

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 4
à écrit le 17/07/2012 à 10:53
Signaler
Désolé pour PSA , la clientèle aisée qui est devenue sa cible préférera toujours acheter allemand même si l'entretien est(très) cher; même si ses modèles sont (beaucoup) plus chers, même si ses bagnoles sont tape culs, même si elles sont moins fiabl...

à écrit le 02/07/2012 à 12:13
Signaler
Ces chiffres sont moins choquant pour renault que pour peugeot qui a deja sorti deux modeles phares, la 508 et la 208, ces deux modeles auraient du booster les ventes et il semble que cela ne soit pas le cas.

à écrit le 02/07/2012 à 11:18
Signaler
Ce n'est pas la 1 ère fois que l'on aborde le sujet de la compétitivité du secteur automobile en France, et la problématique reste la même depuis ces 5 dernières années : les tarifs hors normes proposés sur la moyenne gamme, (en référence aux modèles...

à écrit le 02/07/2012 à 10:55
Signaler
Vite, il nous faut un "ministre du redressement productif" que le monde entier nous envie !

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.