Eiffage : le successeur de Pierre Berger serait Benoît de Ruffray (Vinci)

Par latribune.fr  |   |  232  mots
L'ancien PDG du numéro trois français du BTP, Pierre Berger, a été frappé par une crise cardiaque en octobre. (Crédits : © Charles Platiau / Reuters)
Ce polytechnicien, directeur général d'une filiale de Vinci Construction, pourrait être nommé "prochainement" par le PDG provisoire Jean-François Roverato, rapportent L'Obs et l'AFP.

Eiffage aurait trouvé son nouveau PDG. Il s'agirait de Benoît de Ruffray, le directeur général d'une filiale de Vinci Construction, a indiqué jeudi 3 décembre à l'AFP une source proche du dossier, confirmant une information de L'Obs.

Selon le site internet de L'Obs, cette nomination "sera annoncée prochainement par Jean-François Roverato", ancien patron d'Eiffage revenu provisoirement à sa tête depuis le décès brutal de l'ancien PDG du numéro trois français du BTP, Pierre Berger, qui a été frappé par une crise cardiaque à 47 ans.

Eiffage n'était pas joignable jeudi soir tandis que Vinci n'a pas fait de commentaire, rapporte l'AFP.

Un ancien de Bouygues

Benoît de Ruffray, 49 ans, avait été nommé directeur général de Soletanche Freyssinet, une filiale de Vinci Construction spécialisée dans les métiers du sol, des structures et du nucléaire, le 25 mars 2015.

Ce polytechnicien, ingénieur des Ponts et Chaussées, avait commencé sa carrière en 1990 au sein du groupe Bouygues, où il a exercé différentes fonctions, notamment en Asie, peut-on lire sur le site internet de Vinci. Il avait été nommé directeur général adjoint de Bouygues Bâtiment International en 2007 puis directeur général délégué en 2008.

"Le choix d'une candidature externe au détriment d'une promotion interne a créé des déceptions" au sein d'Eiffage, affirme L'Obs.