Agrochimie : l'australien Nufarm préfère le japonais Sumitomo au chinois Sinochem

 |   |  170  mots
La groupe australien d'agrochimie Nufarm a annoncé, ce mardi, avoir refusé l'offre de rachat du chinois Sinochem. Il préfère envisager l'entrée à son capital du japonais Sumitomo dans l'intérêt de ses actionnaires.

Nufarm, groupe agrochimique australien, a déclaré ce mardi avoir refusé l'offre de rachat présentée par le groupe chinois Sinochem. Il a expliqué en revanche avoir choisi d'envisager l'entrée à son capital du groupe japonais Sumitomo.

Cette annonce intervient alors que, la semaine dernière, Sinochem avait abaissé son offre de rachat proposée en septembre. Il avait proposé 2,62 milliards de dollars australiens (2,3 milliards de dollars), contre 2,84 milliards de dollars australiens (2,48 milliards de dollars). L'australien Nufarm a indiqué qu'il "n'était pas dans l'intérêt des actionnaires d'aller plus loin".

En revanche, Nufarm estime la proposition d'investissement stratégique faite par Sumitomo Chemical plus intéressante. Selon l'australien, cette dernière présente plus d'intérêt pour les actionnaires.

Dans le cadre de cette proposition, Sumitomo pourrait prendre 20% du capital de Nufarm pour 14 dollars australiens par action. Nufarm procèderait alors à une émission d'actions pour 250 millions de dollars. Les deux groupes prévoient également des accords de collaboration, notamment dans la recherche et le développement.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :