"Sur l'énergie nucléaire, je n'ai pas d'objection théologique" (Premier ministre australien)

Par latribune.fr (avec AFP)  |   |  222  mots
L'Australie figure parmi les 20 premiers pays en termes d'émissions de gaz à effet de serre et s'est engagée à les réduire de 5% d'ici à 2020. (Crédits : Reuters)
L'Australie, parmi les plus grands pollueurs de la planète, a ouvert la porte lundi à l'énergie nucléaire pour réduire ses émissions de gaz à effet de serre.

"Sur la question de l'énergie nucléaire, je l'ai dit à plusieurs reprises, je n'ai pas d'objection théologique"

Le Premier ministre australien Tony Abbott s'est ainsi dit ouvert au nucléaire, lundi 1er décembre. Et de s'expliquer:

"Jusqu'à présent, ce n'était pas une solution pour l'Australie car nous ne faisons pas face comme d'autres à des pénuries d'énergie. Nous avons des centaines d'années de réserves de charbon, des centaines d'années de réserves de gaz. [...] Si nous devons réduire considérablement nos émissions (de gaz à effet de serre, Ndlr), nous devons nous rappeler que la façon avérée de le faire est via le nucléaire."

Emission de gaz à effet de serre: Australie sous pression

Ces déclarations surviennent alors que Canberra est sous pression pour annoncer ses objectifs en matière de lutte contre le réchauffement climatique au delà de 2020, à l'occasion de la conférence de Paris de 2015. L'Australie est le pays développé émettant le plus de gaz à effet de serre par habitant, selon le centre australien Climate Institute.

Figurant parmi les 20 premiers pays en termes d'émissions de gaz à effet de serre, l'Australie s'est engagée pour l'instant à les réduire de 5% d'ici à 2020 par rapport au niveau de 2000. Les écologistes estiment que la baisse devrait être de 15%.