Blablacar valorisé 1,6 milliard de dollars après une levée record de 200 millions

Par latribune.fr  |   |  367  mots
Créé en 2006 sous le nom de "covoiturage.com", le site revendique plus de 20 millions d'utilisateurs. (Crédits : DR)
La plateforme de covoiturage présente dans 19 pays compte accélérer son développement, notamment dans les pays émergents en Asie et en Amérique latine. Elle avait déjà levé 100 millions de dollars en 2014.

C'était le candidat le plus crédible pour rejoindre le très fermé club des "licornes". Le champion français du covoiturage Blablacar a annoncé mercredi 16 septembre avoir levé 200 millions de dollars (177 millions d'euros) auprès notamment des fonds d'investissement américains Insight Venture Partners et Lead Edge Capital. Ce montant -un record pour une jeune pousse hexagonale-, lui permettra d'accélérer son développement, notamment dans les pays émergents en Asie et en Amérique latine.

Selon une source proche du dossier, la valorisation de l'entreprise atteint 1,6 milliard de dollars (1,4 milliard d'euros).

Pour rappel, son système consiste à mettre en relation des automobilistes proposant un trajet et des voyageurs, une partie de la somme revenant au site jouant le rôle d'intermédiaire. Les coûts du trajets, essence et péages, sont partagés entre les passagers.

      | Lire l'interview de Frédéric Mazzella,cofondateur et directeur général de BlaBlaCar

20 millions d'utilisateurs

Créé en 2006 sous le nom de "covoiturage.com", le site revendique plus de 20 millions d'utilisateurs dans 19 pays -dont de nombreux en Europe, comme par exemple la France, l'Allemagne, l'Italie, l'Espagne ou la Grande-Bretagne-. Il également présent en Russie, au Mexique, en Turquie et en Inde.

"Nous allons nous lancer au Brésil début décembre", a déclaré Nicolas Brusson, l'un des fondateurs de BlaBlaCar, dans une interview à Reuters.

"En 2016, nous allons nous concentrer sur l'Asie et d'autres pays d'Amérique latine", ajoute-t-il. Dans une interview à l'AFP il avoue regarder des marchés comme la Chine, "même si c'est compliqué", ou encore le Japon, la Corée du Sud et l'Indonésie.

Des levées de fonds toujours plus importantes

Par le passé, le site avait déjà levé 1,25 million d'euros en 2011, puis 10 millions de dollars en 2012 et 100 millions de dollars en 2014, avant d'établir son record, qui dépasse le précédent -100 millions d'euros- détenu par la start-up toulousaine Sigfox depuis février dernier.

     | Lire Sigfox prévoit une nouvelle levée de fonds de plus de 100 millions d'euros

Celui-ci ne risque toutefois pas de tenir longtemps tant le montant de ces levées de fonds parait exponentiel.

(avec AFP et Reuters)