Axa (r) assure les covoitureurs de Blablacar, pour en attirer davantage

 |   |  508  mots
Désormais, tous les passagers seront assurés d'arriver à destination ou de retourner à leur domicile en cas de panne ou d'accident, sans frais supplémentaires.
Désormais, tous les passagers seront assurés d'arriver à destination ou de retourner à leur domicile en cas de panne ou d'accident, sans frais supplémentaires. (Crédits : DR)
BlaBlaCar espère étendre son marché européen en garantissant notamment aux covoitureurs leur arrivée à destination, même en cas de panne ou d'accident. Axa espère ainsi devenir l'un des assureurs leaders de l'économie collaborative.

Voilà qui devrait convaincre les voyageurs les plus récalcitrants à l'égard du covoiturage. C'est du moins ce qu'espère le leader en la matière, le jeune Français BlaBlaCar en annonçant ce lundi 18 mai un partenariat innovant avec l'assureur Axa à l'échelle européenne.

Une hotline H24

Concrètement, cette nouvelle couverture assurantielle garantit l'arrivée à destination de tous les passagers de la voiture du conducteur en cas de panne ou d'accident. Ce service, valable pour tous les trajets réservés en ligne en France se matérialise par l'accès à un numéro vert d'assistance à disposition des membres de BlaBlaCar 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7.

 "L'assurance prend effet dès le début du trajet, c'est-à-dire lorsque les passagers sont installés à bord du véhicule, au moment où le chauffeur referme sa portière", détaille Frédéric Tardy, Directeur Marketing et Distribution du Groupe Axa.

Arrivée à destination garantie

Si le dépannage de la voiture sur place n'est pas possible ou si un remorquage s'avère nécessaire, les covoitureurs seront acheminés vers le lieu d'arrivée "par le moyen de transport le plus adapté", précise-t-il, et seront peut-être hébergés pour la nuit à l'hôtel si l'heure est tardive et qu'il n'y a plus de moyen de locomotion. Le retour au domicile est également possible. Le tout sans frais additionnels.

Frédéric Mazzella, le Président et Fondateur de la startup créée en 2006 et présente dans 19 pays précise à cet égard que le but n'est pas de faire payer aux utilisateurs des charges supplémentaires:

"Rien ne change au niveau du prix et des frais d'adhésion à la plateforme. Il n'y a pas de hausse prévue étant donné que l'objectif est de proposer un service supplémentaire afin d'étendre le marché."

Prêt du volant

En outre, ce partenariat de long terme avec Axa couvre également le prêt du volant à ses passagers. Cela signifie que si le conducteur confie le volant à un passager et qu'un sinistre se produit, les frais de la sur-franchise "prêt de volant" seront intégralement pris en charge.

Notons enfin qu'il s'agit d'une association à l'échelle de l'Union européenne. Si elle traverse les frontières, elle ne se traduira toutefois pas de la même façon en fonction des pays. Après la France - où la couverture devrait être effective "dans les prochaines semaines" - et l'Angleterre, cette coopération devrait s'élargir à l'Espagne puis à l'Italie début 2016.

Un partenariat stratégique

Il s'agit d'un partenariat stratégique pour Axa qui ambitionne de "devenir l'un des assureurs leaders de l'économie collaborative". Frédéric Tardy précise ainsi :

"Le covoiturage est une nouvelle pratique appelée à un grand avenir car elle promeut une meilleure efficacité économique et environnementale pour ses utilisateurs. Nous sommes convaincus que nous avons un rôle clé à jouer dans son développement puisqu'elle repose sur la confiance. Une confiance que l'assurance permet de renforcer."

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :