La Chine maintient la pression sur ses banques

 |   |  208  mots
Copyright Reuters
La People Bank of China a portera dès le 25 mars le coefficient de réserves obligatoires des plus grands établissements du pays à 20%, pour mieux lutter contre l'inflation.

Et de trois. Pour la troisième fois cette année, la neuvième depuis le début de l'année 2010, la People Bank of China a relevé le ratio des réserves obligatoires, ces dépôts que les banques sont obligées de placer auprès de la banque centrale et qu'elles ne peuvent ainsi plus prêter. A compter du 25 mars, le coefficient des réserves requis pour les plus grands établissements du pays sera aussi augmenter de 50 points de base pour atteindre les 20%. La mesures, destinée à lutter contre l'inflation en drainant les excédents de liquidités en circulation, devrait se traduire par l'immobilisation de près de 350 milliards de yuans supplémentaires (37,75 milliards d'euros), selon Reuters.

Et pourtant, le volume des nouveaux prêts accordés en février par les banques locales était en très forte baisse par rapport au mois de janvier (535,6 milliards de yuans, contre 1.040). Reste que les prix ont progressé de 4,9% au mois de février sur un an, selon les données publiées la semaine passée. Et ce rythme avait déjà été observé au mois de janvier. Or, Pékin a fait de la lutte contre l'inflation la priorité numéro 1 du pays.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :