Humai, la startup qui veut vaincre la mort

Par latribune.fr  |   |  159  mots
Implanter les souvenirs et la personnalité d'un défunt dans un humanoïde plus vrai que nature ? Ce sera possible d'ici 2045. (Crédits : iStock)
La startup australienne Humai espère stocker toutes les données existantes sur un individu pour recréer sa personnalité, son timbre de voix, son humour... pour l'implanter dans un robot.

La série britannique Black Mirror, qui imagine les dérives des nouvelles technologies, l'avait déjà mis en scène en 2013. Dans un épisode, il était possible d'implanter les souvenirs et la personnalité d'un défunt dans un humanoïde plus vrai que nature, afin de vaincre la mort.

Objectif 2045

C'est précisément ce que cherche à faire la startup australienne Humai. Grâce à l'intelligence artificielle et à la nanotechnologie, elle espère arriver à stocker toutes les données existant sur un individu (photos, vidéos, écrits, conversations, etc.) pour recréer sa personnalité, son timbre de voix, son sens de l'humour, ses opinions et même ses tics de langage et sa manière de se mouvoir.

L'objectif : implanter ces informations dans un robot qui lui ressemblerait comme deux gouttes d'eau. Terrifiant ? Rassurons-nous, les technologies nécessaires ne sont pas encore assez avancées, mais le fondateur de la startup, Josh Bocanegra, estime que ce sera possible à l'horizon 2045.