Le premier robot familial s'appelle Buddy

 |   |  524  mots
« Un robot domestique doit être un petit truc que les gens ont envie de caresser. Pour être accepté par toute la famille, il doit être mignon, presque émouvant. »
« Un robot domestique doit être un petit truc que les gens ont envie de caresser. Pour être accepté par toute la famille, il doit être mignon, presque émouvant. » (Crédits : DR)
Buddy, le premier robot familial, a fait ses premiers pas lors de Futur en Seine. Totalement en code source ouvert, son design est conçu pour plaire aux enfants comme aux seniors.

Tout le monde aime R2D2. Mais personne n'a envie de vivre avec C-3PO. Un grand machin qui se balade dans la maison et qui a l'air d'un humain, ça évoque Terminator et ça fait un peu peur. Rodolphe Hasselvander, un ingénieur qui bidouille des robots depuis l'âge de 7 ans, en est intimement persuadé :

« Un robot domestique doit être un petit truc que les gens ont envie de caresser. Pour être accepté par toute la famille, il doit être mignon, presque émouvant. »

Tout le design de Buddy est fondé sur cette idée : un robot est un animal domestique aussi gentil que le chat (mais sans les sautes d'humeur de la bête à poils). Buddy, qui fait ses premiers pas à Futur en Seine avec sa toute nouvelle tête, est le premier robot sympathique, familial et bon marché (500 euros pour son lancement). Cinquante-cinq centimètres de haut, deux roues et roulez Buddy !

Un seul robot pour toute la famille

« Nous visons les seniors comme les enfants, explique Rodolphe Hasselvander. Nous sommes dans un univers familial. Le même robot doit plaire à tout le monde. Les seniors n'ont pas envie d'avoir un robot à eux, ils ne veulent pas être stigmatisés avec un machin qui leur montre leur perte d'autonomie et souhaitent le même que leurs petits-enfants. »

Un robot comme le Nao d'Aldebaran, adopté par Thierry Ardisson, est un peu trop techno, pas franchement grand public e,t surtout, il met une bonne demi-heure pour passer de la cuisine au salon. Buddy, ce bon vieux Buddy, est conçu, lui, pour s'intégrer dans les foyers. Et s'il n'est pas encore un génie, il est en code source ouvert et des milliers de développeurs vont pouvoir lui coller des fonctionnalités. Buddy est un robot grand public qui ne demande qu'à apprendre. Bien sûr, il sait repérer les gens qui tombent, leur tenir compagnie, prévenir, il sait faire réviser les devoirs et possède les fonctionnalités nécessaires à la vie familiale, mais c'est la communauté des développeurs qui va le faire grandir. Le grand défi de Rodolphe Hasselvander, c'est le contrôle de Buddy par la pensée. Une dizaine d'ordres par la pensée seraient possibles rapidement (avec un peu de concentration et un casque !).

En tout cas, c'est la première fois qu'il attaque le marché grand public. Rodolphe Hasselvander travaillait depuis des années dans le « B to B » et, avec le Centre de robotique intégrée de l'Île-de-France qu'il dirige, construisait des robots à la demande pour les entreprises. La baisse des prix de fabrication l'a persuadé de changer de créneau et c'est pour cela qu'il a créé Blue Frog Robotics avec Franck de Visme.

D'ici à début 2016, il pense pouvoir vendre entre 1.500 et 2.000 Buddy. Pour l'instant, il est paré en production. Mais il cherche toujours l'industriel capable de le suivre si 10.000 Buddy sont vendus fin 2016. Blue Frog vise en effet l'international tout de suite, et ce type de marché s'enflamme vite.

Et puis, François Hollande a promis qu'il en mettrait un sur son bureau...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/06/2015 à 21:21 :
C'est sûr, on est scotché sur place. Une tablette posée sur un globule à roulette c'est tout de suite au top. Et quelle science chez notre président: "il a une caméra ?" meuh non, y a un schtrouf bleu qui fait de la peinture planqué dans la bestiole. Fabuleuse démonstration. Faudra peut être trouver autre chose d'un peu moins con la prochaine fois....N'oublions pas l'Open Source miraculeux qui va développer à l'oeil tous les softs nécessaires. N'estce pas maaame Michu? Ils auraient dû l'appeler Dumby plutôt...
Réponse de le 23/06/2015 à 22:38 :
Bonsoir
Pourquoi tant d agressivité ?
En quoi cela vous dérange t il qu' une start-up française crée une "une tablette posée sur un globule à roues" ?
Ça vous paraît sûrement simple mais cela reste neamoins le premier robot autonome rellement conçu pour le grand public et pouvant être vendu en masse. Et la start-up n attend pas les développeurs pour proposer des applications. Tout ce qui est écrit est développé par BLUE FROG ROBOTICS et je trouve ca bien qu' en plus ils ouvrent le système pour que tout le monde puisse créer et vendre ses propres applications.
Il n existe aucun produit pouvant surveiller votre maison , jouer avec les enfants et leur apprendre des choses , veiller sur une personne âgée qui souhaite rester chez elle , aider les enfants autistes à progresser...
Vraiment je ne comprends pas votre message...
Réponse de le 24/06/2015 à 21:39 :
Ce n'est pas de l'agressivité, c'est de l'ironie! Nuance. Ne pas confondre le discours publicitaire et la réalité. Tout ce que vous évoquez est très bien mais la 'chose' en démonstration n'en a pas réalisé le quart du dixième....J'imagine déjà mamie vautrée par terre avec le bestiau lui demandant de rebooter l'appli qui vient juste de planter...Jetez juste un coup d'oeil à la vidéo pour voir avec quelle aisance l'engin redémarre. Idem pour les gamins... surtout les autistes, ça va être grand....Quant à ce que tout le monde puisse écrire une application, il reste du travail à faire. Je doute que vous vous rendiez réellement compte de ce que cela représente. Enfin, même avec le sympathique nom de grenouille bleue in french in the text, ce n'est pas, mais pas du tout, le premier 'robot' tricolore grand public. Allez donc voir une boite qui se nomme Aldebaran Robotic. Faut suivre un peu l'actualité de temps à autres. Allez, j'arrète de tirer sur l'ambulance.
J'espère avoir été plus clair. Faut pas m'en vouloir j'ai un processeur un peu rouillé....
a écrit le 23/06/2015 à 12:29 :
Pq Buddy ?….. c'est du français ça ?…..
a écrit le 23/06/2015 à 11:22 :
"Buddy" ? la honte ! en tant que Français je m'attendais qu'il s'appellerait "Coco" !!! c'est finie notre belle langue…..

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :