Evolution des prix du gaz en 2021 : ce qu’il faut savoir

Vous voulez savoir pourquoi les prix du gaz évoluent et comment vous assurer de bénéficier du meilleur prix ? Découvrez notre guide 2021.

4 mn

(Crédits : DR)

Fournisseurs de gaz : état des lieux du marché en France en 2021

Tout comme l'électricité, le gaz est une ressource dont le prix évolue très régulièrement en fonction des aléas du marché. Pour le consommateur final, ces fluctuations sont une source d'incertitude, voire d'inquiétude, la Commission de régulation de l'énergie pouvant se prononcer jusqu'à une fois par mois sur le sujet ! Découvrons comment est calculé le prix du gaz et quels sont les facteurs qui l'influencent en 2021.

Pourquoi le prix du gaz évolue-t-il ?

Tout comme c'est le cas pour EDF et l'électricité, les tarifs d'Engie pour le gaz sont réglementés par les pouvoirs publics. En effet, le fournisseur historique dépend de la CRE pour fixer ses prix. Les facteurs qui affectent les calculs sont nombreux et l'ensemble des fournisseurs de gaz doivent prendre en compte les diverses taxes appliquées à cette catégorie d'énergie, ainsi que les frais d'approvisionnement, de transport, de stockage, de commercialisation et de distribution. C'est pourquoi les consommateurs peuvent désormais comparer les fournisseurs de gaz en ligne.

Taxes

Les taxes appliquées au prix du gaz sont au nombre de trois, représentant à elles toutes 30 % du prix du kWh.

La Contribution Tarifaire d'Acheminement (ou CTA) sert notamment à couvrir l'assurance vieillesse des professionnels du secteur.

La Taxe Intérieure sur la Consommation de Gaz Naturel (ou TICGN) est appliquée par l'ensemble des fournisseurs de gaz pour la consommation de gaz naturel du pays.

Enfin, le gaz est également concerné par la TVA, qui se chiffre à 5,5 % pour le prix du kWh (abonnement). Pour la consommation, le taux monte à 20 %.

Acheminement

Les réseaux de transport et de distribution facturent un droit à l'utilisation que les fournisseurs transfèrent au consommateur.

 Approvisionnement

Les ressources gazières domestiques représentent actuellement moins de 2 % de la consommation nationale. La France a donc recours à l'importation pour la grande majorité de ses besoins en gaz naturel. L'approvisionnement est associé à des coûts d'exploration, d'extraction et de transport.

Des tarifs pour chaque catégorie de consommation

Les fournisseurs de gaz proposent des offres tarifaires différentes selon les usages de consommation, ce qui signifie que tous les consommateurs ne voient pas leurs factures établies de la même manière.

Pour la cuisson, les fournisseurs appliquent le tarif de base. Si le client utilise du gaz pour la cuisson et l'eau chaude, le tarif B0 est appliqué. Pour le chauffage, il s'agit du tarif B1 et, si la superficie chauffée représente plus de 200 m², du tarif B2i.

La situation géographique de votre logement a également une influence sur le tarif, qui est plus élevé dans les régions où les besoins en gaz de chauffage sont plus importants, notamment dans le nord.

Par ailleurs, les prix sont lissés sur l'année pour éviter une hausse trop substantielle des tarifs durant les mois d'hiver.

Ces nombreuses complexités font qu'il peut être difficile de choisir un fournisseur de gaz en ayant la certitude de bénéficier du meilleur prix.

Un comparateur de gaz pour mieux comprendre les prix

Les comparateurs comme ceux que propose affinicia.com permettent de connaître les prix du gaz en temps réel. En effet, si les fournisseurs indépendants appliquent des tarifs moins importants que ceux d'Engie, ils fluctuent tout de même énormément en fonction des prix réglementés et des autres facteurs cités plus haut. Il ne s'agit donc pas de trouver le meilleur fournisseur de gaz dans l'absolu, mais bien la meilleure offre en fonction de votre situation personnelle. Selon votre offre actuelle et l'état du marché au moment où vous décidez de changer pour un nouveau fournisseur, votre comparateur vous permettra de ne pas vous tromper.

Durant l'année 2020, les tarifs du gaz ont enregistré une hausse constante, accusant une nouvelle flambée de 3,5 % au mois de février 2021. Le prix réglementé du kWh de gaz a finalement baissé au mois d'avril, affichant une différence de - 4,1 %, pour réaugmenter en mai de 1,1 %. On note cependant un retour à la hausse des prix du gaz et de l'électricité en France et en Europe depuis cette rentrée de septembre. Ceci prouve toute l'importance de se tenir informé(e) en utilisant des outils de comparaison fiables et pratiques.

4 mn

Sommet du Grand Paris

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 15/09/2021 à 15:11
Signaler
"La Taxe Intérieure sur la Consommation de Gaz Naturel" c'est la taxe carbone sur le gaz, 50€ HT/tonne CO2 (TVA 20%) à notre époque, apparue chez les particuliers le 1er avril 2014, à taux très faible (1,27€ HT/MWh), pour démarrer. Puis 2,64 1er janv...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.